Archives du mot-clé Sarkozy

Sarkozy, cet ami « désintéressé » des roitelets du Golfe

 

Résultat de recherche d'images pour "photo de sarkozy avec l emir du qatar"

L’amitié désintéressée(?) de Sarkozy avec les roitelets du Golfe pour qui l’honneur d’un homme est au prix des chiffres alignés sur un chèque, a coûté 2 guerres à la France, dont les conséquences directes sont l’augmentation inquiétante des risques terroristes comme on a pu le voir avec les tueries de masse du 13 novembre 2015 où le commando a pu infiltrer les flux des réfugiés syriens pour se rendre en Europe en trompant la vigilance des services de renseignements.

Les conflits syriens et libyens déclenchés au nom des sordides desseins géopolitiques et géo-énergétiques voire l’inimitié maladive des roitelets enturbannés et Sarkozy envers le fou de Tripoli ont véritablement ouvert un grand boulevard devant les mouvements terroristes en Occident.

Un jeu de roulette russe dont les populations occidentales en ont font les frais même si elles ne sont pas les seules. Mais il semble que Sarkozy n’a pas évalué les retombées sécuritaires et humnitaires de sa politique canonnière.

Jamais l’Occident n’a été autant pris d’assaut par les flots migratoires que depuis 2011. Par terre et mer, à travers la Turquie d’Erdogan qui profite de l’aubaine pour monnayer sa coopération de containement des réfugiés sur son territoire et par la voie maritime avec des côtes libyennes devenues une passoire et une bénédiction pour les passeurs depuis la chute du fou du Tripoli.

Est-ce qu’il s’est demandé qu’en voulant la mort de Kadhafi, c’est la digue libyenne qui protégeait l’Europe qu’il allait faire sauter ?

Les candidats subsahariens à l’Eldorado européen s’arrêtaient autrefois en Libye où ils pouvaient trouver le travail qu’ils pensaient avoir en Europe, mais depuis le chaos indescriptible qui règne dans ce pays, plus rien ne peut les les détourner de leur quête d’un monde meilleur que celui de leurs villages africains. Plutôt la mort que d’y retourner Gros-Jean comme devant. La honte de devenir la rusée des leurs pour avoir échoué dans leurs projets de toucher leur Graal européen.

Kadhafi avait beau un despote psychotique, mais tout au moins il était pour l’Occident une soupape de sécurité et un garde-frontière de premier ordre.

 

Avec Sarkozy et Juppé c’est le suicide moral de la France

La France a perdu le sens de la morale publique en laissant concourir deux candidats à la présidentielle et qui sont de surcroît  en bonne position pour toucher le Graal qui n’offrent aucune solvabilité morale, cela en dit long sur la descente aux enfers de la France. Comment deux individus qui ont eu des gros problèmes avec la chose publique peuvent-ils solliciter les suffrages des Français qu’ils avaient trahis dans le passé ?

Des traîtres restent des traîtres, des margoulins restent des margoulins, des individus sulfureux et restent des individus sulfureux,   et ceux qui voteraient pour eux ne font que confirmer le principe qui se ressemblent s’assemblent. Voter pour des sans foi ni loi c’est se reconnaître en eux  comme si demain je voterai personnellement pour un candidat nazislamiste. Il a beau présenter le meilleur programme au monde il reste le pire ennemi du genre humain et en votant pour lui je trahis l’humain qui est en moi.

Il est inconcevable et indécent  que deux individus quand bien même l’un d’eux a payé sa dette vis-à-vis de la société mais jamais à l’égard « du peuple souverain dont il a trompé la confiance »  alors que l’autre collectionne les démêlées judiciaires comme on collectionne les timbres postes, qui n’ont jamais fait preuve de probité morale et de loyauté puissent à nouveau être investis de la confiance des électeurs.

Ils doivent être sanctionnés par les urnes car la politique ce n ‘est pas qu’un projet de gouvernance c »est aussi une éthique et des valeurs.Nous connaissons tous leurs antécédents qui devraient normalement leur valoir de ne plus jamais solliciter les suffrages des électeurs,  il est de notre devenir à tous de leur adresser un carton rouge pour qu’ils prennent leur retraite définitive la vie politique qui a besoin d’acteurs soucieux de l’intérêt général et non pas qui se servent du vote des électeurs à des fins personnelles ou partisanes.

Ils ont bafoué le contrat social et leurs obligations électives et il est dommage et dommageable pour l’image de la France que ces deux candidats dont les dettes imprescriptibles se trouvent aujourd’hui en bonne position pour la victoire finale . En Suède par exemple une ministre a été contrainte à la démission pour avoir réglé des courses personnelles, dont une barre chocolatée avec sa carte de paiement de fonction tandis qu’en France un homme politique peut avoir trompé ses électeurs et se trouver en position de favori à la présidentielle grâce aux voix des électeurs qui ont été pourtant ses premières victimes dans le passé.  Quel beau modèle probité morale pour les Français. Un homme politique n’est pas un citoyen comme les autres il doit avoir un sens inné de l’éthique et  rester comme le dit si bien « être aussi innocent qu’une colombe ».

Un homme qui a trempé dans des affaires immorales ne peut pas  avoir une légitimité morale pour conduire les affaires publiques.

Après avoir inventé l’islam modéré, les dirigeants occidentaux créent l’islamisme modéré

Pourquoi il est temps de regarder la vérité en face : s’il existe des musulmans modérés, il n’existe pas d’islam(isme) modéré

La modération chez les islamistes est ce que fut l’humanisme chez les nazis: un crime contre la conscience universelle.
28 novembre 2011, 19:26

Salem Benammar

Des gouvernements et des médias des pays des rivages septentrionaux de Mare Nostrum ainsi que la Maison Blanche continuent de faire preuve d’un angélisme béat et d’une mansuétude surprenante à l’égard des extrémistes de confession musulmane appelés communément les islamistes. Ceux qui prônent un islam fondamentaliste et rigoriste dont ils veulent faire un mode d’organisation totalitaire de la vie des hommes et de la cité . Fasciste et théocratique.

En effet, malgré les expériences tragiques de Munich 38, d’Iran 79 , les attentats du 11 septembre 2011 et ceux perpétrés sur leurs propres  territoires à un rythme récurrent et soutenu, les dirigeants occidentaux sont réellement atteints de cécité  mentale et continuent à occulter  le danger de l’islamisme polymorphe et anthrompomorphe.  Ils s’en font ses courtisans, et  le laissent semer ses graines toxiques dans leurs cités. Des quartiers entiers des  villes comme Londres, Bruxelles et les banlieues françaises,  sont devenus des enclaves islamiques voire des zones de non-droit soumises à la charia.  transformant ses rues en véritables lieux de culte et les attaques répétées contre les symboles de la démocratie, persistent à draper les extrémistes musulmans dans les habits vertueux de la modération et l’ apaisement.

Comme si les extrémistes pouvaient avoir le sens de la modération. Eux qui ont fait de l’exaltation et de l’immodération la colonne vertébrale de leur corps politique. S’ils sont sur la ligne médiane c’ est qu’ils ne sont pas à l’extrême.

Pourquoi fait-on preuve de retenue à leur égard alors que les extrémistes n’ ont aucun sens de la réserve et du juste mesure ? Eux qui pour imposer leurs idées ne manquent jamais l’occasion de recourir aux solutions radicales et ultra-violentes et qu’ils ne s’embarrassent pas de scrupules pour donner la pleine mesure à leurs revendications idéologiques au mépris de la sécurité des biens et des personnes.

Est-on devenu sourd et aveugle à ce point pour faire croire que l’islamisme ne doit pas nourrir les peurs et les inquiétudes et qu’ il est devenu aussi honorable que n’importe quel autre système de pensée politique républicain ? Alors qu’ il est aux antipodes des valeurs de la république et de la démocratie.

Au lieu de le combattre politiquement et juridiquement, on préfère l ‘enjoliver et l’ encenser pour lui donner un visage apaisant et le rendre plus fréquentable. L’ islamisme se trouve ainsi malgré lui paré de toutes les vertus en gratifié d attribut synonyme de modération. Connaissent-ils pas le sens de ce mot et surtout le contenu idéologique des thèses propagées par les islamistes ?

Savent-ils que l’ islamisme est une idéologie impériale, coloniale, hégémonique, liberticide, négationniste, ultra-violente, ultra-réactionnaire, mortifère, pédophile, ultra-machiste, sexiste, prédatrice, ségrégationniste ? Une idéologie régressive, désuète, qui prône la pédophilie et la polygamie, nécrophile, fondamentalement raciste, xénophobe, esclavagiste, inégalitaire, belliciste. Qu’ est-ce qu’ ils en savent de la nébuleuse islamiste, de ses desseins politiques et de son action propagandiste ? Apparemment rien ou tout au moins ce que leurs caniches islamiques leur ont raconté !

Un simple rapprochement entre l’ idéologie nazie et l idéologie islamiste les auraient certainement éclairés sur la vraie nature de l’ utopie islamiste et le danger qu ils présentent pour l’ humanité ? Ils sont les vers venimeux dans le fruit humain et constituent une réelle menace pour la paix et la sécurité dans le monde. L’ occident du Triumvirat Sarkozy, Obama et Cameron les entourent de toute son attention en leur jetant des oeillades amourachées.

Se transformant au besoin en VRP de luxe afin de faire leur promotion comme on a pu le voir sur la scène libyenne. La modération semble plus se situer au niveau du regard et de la perception que l opinion publique semble avoir d’eux que du changement de comportement ou de renonciation à leur idéologie par les islamistes. Un islamiste est comme un nazi sans son idéologie extrémiste, il perd son âme d’ islamiste. En conclusion, il n’ y a d islamisme modéré comme il n’ y a pas de nazisme modéré.

Tout est question d’illusion d’otique et un mirage pour nourrir les fantasmes de certains sur la modération des utopistes islamistes qui se considèrent toujours dans la voie du jihad et en croisade continue contre Dar al Harb, les pays non-islamisés.

S’il y a un péril migratoire, c’est la faute à la politique suicidaire des gouvernements occidentaux

·Afficher l'image d'origine

Je ne défends pas ces êtres venus d’ailleurs, perçus comme des intrus,  des violeurs en puissance, des pique-assiettes qu’on n’attendait pas mais qui sont là et dont la présence agace et horripile une bonne partie de l’opinion publique et objet de tous les préjugés fondés ou pas.

Les uns les appellent migrants les autres réfugiés ce qui juridiquement n’a pas le même sens, peu importe ce qu’ils sont comment on-ils fait pour être là et qui les a laissé entrer ? Et une autre question que personne ne pose ou se pose ces êtres venus de cet ailleurs-qui-nous-veut-du-mal n’étaient pas là avant.

Ils avaient bien un chez eux où ils menaient une vie paisible, tout ce qu’il y a de plus normale. travailleurs, étudiants ou chômeurs, n’avaient guère le projet de prendre un jour le chemin de l’exil contre leur gré. Loin des remous qu’ils suscitent chez nous aujourd’hui et demandons-nous qu’est ce qu’il les à fait sortir de chez eux parfois au péril de leur vie ?

Avant que nos gouvernants aillent faire la guerre à leurs Etats pour les faire tomber dans l’escarcelle de leurs alliés turcs et wahhabites personne n’entendait parler d’eux.

Les mêmes qui crient aux loups à leur vue étaient ailleurs quand Bush Jr et après lui Sarkozy, Obama. Cameron et Hollande avaient mis le feu chez eux ont-ils pensé un seul instant aux dommages collatéraux de leurs pyromanes qu’ils avaient laissé faire en toute impunité démocratique et pour qui ils s’apprêteraient à nouveau pour leur témoigner de leur confiance dans cette politique suicidaire pour eux-mêmes et pour ces peuples qu’ils accusent de tous les maux de la terre ?

Ces pompiers de la dernière heure qui veulent éteindre le feu après qu’il ait tout réduit en cendres se plaignent surtout de leur propre impuissance et indifférence de ne pas à avoir agi en amont des problèmes et s’inquiéter du sort de ces peuples.

Avant les guerres en Afghanistan, Irak. Syrie, Libye, la chute de Ben Ali il n’y avait pas cette explosion exponentielle des flux de populations venues de cet ailleurs- qui-les-hante tant. Comme on a jamais mesuré les effets d’aubaine de ces flux pour les mouvances terroristes et les migrants clandestins algériens, marocains, tunisiens et africains.

Il ne suffit pas de faire tomber les « despotes » et faire passer leur chute pour des révolutions à des fins de communication politique sans avoir  mesuré au préalable les conséquences désastreuses sur la sécurité de ses citoyens n’est-ce pas M. Sarkozy ?

Ce n’est pas en faisant d’eux des bouc-émissaires que l’on va régler le problème des vagues migratoires qui continueront à venir se fracasser sur les côtes européennes, il faudrait agir sur nos gouvernants et les obliger de cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures de leurs pays.

Aider à rétablir la paix chez eux afin qu’ils puissent regagner leurs foyers. Ils sont aussi victimes comme nous des calculs sordides et morbides géo-stratégiques, géopolitiques géo-énergétiques.

Nous sommes autant responsables que nos dirigeants pyromanes

Quand le vote musulman devient un enjeu majeur dans le jeu politique en France

Afficher l'image d'origine

Île-de-France: Wallerand de Saint-Just, candidat FN  aux  régionales :« Le vote de nos compatriotes de confession musulmane nous intéresse. »
On ne peut pas être plus clair et sans équivoque et ce n’est pas avec le FN marinisé qu’on va stopper l’islamisation de la France. On racole à tout va. Les électeurs qui voteraient pour le FN parce qu’il incarne à leurs yeux la résistance à l’islam, ce qui est loin d’être vrai, mêleront leurs voix à des électeurs musulmans qui ne voteraient pas pour ce parti sans contre-partie. Le FN pris entre le marteau et l’enclume.
Les propos de ce candidat sont empreints d’arrière-pensée communautariste.
Au lieu de rejeter le vote musulman et de les exhorter à respecter les règles de jeu républicaines, il les encourage à s’amalgamer entre eux pour voter d’une seule et même voix.
Sauf qu’il n’y a pas pour l’instant de vote musulman. Ils sont unis entre eux que dans la prière et encore. Ils ne sont pas connus pour leur discipline de vote ni pour leur civisme. Ils sont trop divisés entre eux pour les imaginer voter comme un seul homme. Il n’existe pas de musulmans une voix. Sarkozy l’a essayé avec les Frères islamonazis de l’U.O.I.F. en 2007 en cherchant à se créer son fonds de commerce électoral musulman, ça ne lui a pas évité la défaite en 2012.
Je suis très sceptique quant au bien-fondé de cette rumeur qui prétend que 90% de musulmans de France ont voté pour Hollande.

Afficher l'image d'origine

Si jamais les musulmans doivent voter d’une seule voix  alors qu’il leur est formellement  interdit de participer au système électoral mécréant et encore moins voter pour un non-musulman, comme si un nazi pouvait voter pour un juif, sauf s’il leur fait des promesses de favoriser les intérêts de l’islam sans perdre de vue l’objectif ultime la destruction de la démocratie au profit de l’islam.  Le concept électoral est une notion étrangère à l’islam qui ne reconnaît aucun droit aux musulmans de choisir leurs dirigeants  et d’élire des assemblées pour élaborer des lois.. (http://francais.islammessage.com/Article.aspx?i=1391)
Le fichier électoral ne fait pas mention de la confession des électeurs. Il n’y a de liens automatiques entres le patronyme et religion. Comment peut-on identifier les Français qui ont vendu leurs âmes à l’islam. De nombreux patronymes à consonance musulmane ne font pas de leurs porteurs des musulmans. Wafa Sultan est la pire ennemie de l’islam avec un prénom et un nom pourtant musulmans. Moi-même qui suis « un des pires islamophobes que le monde musulman ait jamais connu depuis Kamal Ataturk » selon le dictionnaire de l’islamophobie, suis-je musulman par mon prénom et mon nom ? C’est pourquoi je demeure très circonspect quand au vote musulman. On peut s’appeler Mohamed tout en étant ex musulman. Est-ce que les athées ex baptisés ont renoncé pour autant à leurs noms et prénoms chrétiens ?
Le patronyme ne fait pas la religion.
Même si le fond du problème est ailleurs et ce n’est certainement pas en courtisant les électeurs musulmans qui n’ont que faire des enjeux politiques en France  qu’on va remettre la France en ordre de marche et contenir des desseins hégémoniques des musulmans. On leur ouvre la voie des urnes pour conquérir la France et suivre à la lettre les recommandations de Qaradhoui pour qui les urnes est une aubaine pour l’islam pour mettre la main sur la France.

La France engluée dans la chienlit islamique

xHes.jpg.pagespeed.ic.1Wk_p1zNeJ

Nous allons gagner la partie avec le credo : France « race » blanche. En tant qu’anthropologue je préfère parler de culture au pluriel et pas de race au pluriel qui n’a aucun fondement biologique sérieux. Nous avons en commun 99,6% de nos gènes. Je suis pour la défense de l’identité et la spécificité des peuples et des terroirs, contre l’uniformisation des hommes et du respect de la diversité qui est en train de mourir à petit feu.
Je ne veux pas de kamiss et des bourqa pour tous et que nos villes dédiées au dieu-tartufe ressemblent à des mouroirs à ciel ouvert vivant au rythme des appels sinistres à la prière. Où règne la tristesse et la désolation. Peuplées par des ombres noires et des forêts hirsutes ambulantes, des visages de la mort.
Je ne veux pas de cités où l’interdit fait loi où l’uniformité est le dogme. Où tout le monde se cache de tout le monde pour donner libre cours à ses pulsions licencieuse.
Laissons le soin aux généticiens, biologistes, paléontologues et anthropologues le terrain de l’espèce humaine, une et indivisible et jusqu’à preuve du contraire originaire de l’Est Africain.
Nous avons le devoir de défendre la France, son histoire, sa personnalité, sa richesse plurielle, ses racines qui vont au-delà du baptême de Clovis, ses sources d’influences romaines, celtes, germaniques, normandes et grecques, ses valeurs tant enviées par le monde entier. La France de « race » blanche n’est pas un concept porteur ni un catalyseur fort pour mobiliser tous les Français blancs, noirs, jaunes, métis et leur faire prendre conscience de la gravité du péril musulman. Quelle stratégie doit-on définir pour lui faire prendre gorge ? De toutes les communautés présentes sur le territoire français, les musulmans passent pour être aux avant postes des atteintes aux lois de la république. C’est de cela que l’on doit s’inquiéter et les mettre en face de leurs responsabilités soit le respect total et absolu des lois françaises soit d’aller vivre là où ils pourront donner libre-cours à leurs penchants transgresssifs. S’ils sont incapables de composer avec les lois humaines, ils pourront toujours aller goûter aux joies de la charia dans les pays soumis à la dictature de l’islam.Afficher l'image d'origine

Dire que la France est de « race » blanche c’est considérer les musulmans comme une « race »  dotée de ses propres caractéristiques physiques et génétiques faisant ainsi des musulmans une « race » à part, (quid alors des Français de souche convertis à l’Islam ?), qui eux-mêmes se déclineraient en 2 races sunnites et chiites selon la dichotomie de Sarkozy auquel on doit le concept « de musulmans au faciès « . Pendant qu’on continuer à disserter sur la défense de la « race » française et sa pureté mise à mal par les bouleversements démographiques que connaît le pays depuis les années 70, la pieuvre islamique continue à étendre ses tentacules aux six coins de l’Hexagone.  C’est le racisme musulman qui est un danger pour la France et on ne règle pas ce problème en lui arguant de notre spécificité « raciale ».  Le combat contre l’islam et ses valeurs nauséabondes incompatibles  avec le bien-vivre ensemble, l’identité française et l’idéal républicain va très au-delà de la préservation de la couleur blanche de sa peau, il est commun à tous les Français indépendamment de la couleur de leur peau, de leurs origines ethniques, de leurs convictions politiques, de leur croyance et leur sexe. L’ennemi ne fait pas de différence entre les Français, pour lui il y a des musulmans et les koffars pour lesquels il n’a que haine et mépris, il ne sera jamais vaincu avec des discours diviseurs et contre-productifs..
Quand on France de « race » blanche que fait-on de ces Français qui appellent à sa destruction et qui l’on trahie pour l’islam. Ils sont encore pires que la peste, le sida et le choléra réunis.
Personne n’est raciste je veux bien le croire mais alors pourquoi faire de la couleur de la peau un leitmotiv aujourd’hui ?
Le raciste n’est pas simplement celui qui veut faire de sa couleur un motif de supériorité sur celui qui ne présente les mêmes apparences physiques que lui afin d’asseoir sa domination, il est aussi celui comme le définit Albert Memmi; :«le raciste, écrit-il, prétend toujours utiliser quelque différence pour en tirer profit»)

Il n’y a pas de place au racisme dans la lutte contre le péril musulman

Ces Françaises qui ont été séduites par l’islam

http://www.europe1.fr/societe/ces-francaises-qui-ont-ete-seduites-par-l-islam-2372851

Il n’y a pas de race au pluriel scientifiquement parlant.Les scientifiques reconnaissent une seule origine à l’homme située à l’Est du continent africain et une seule espèce.
Je préfère que l’on parle des vraies valeurs de la France et de sa richesse culture diversifiée et féconde si l’on veut réellement mobiliser tous ceux qui n’ont pas envie la France s’islamise pour finir dans le bain d’acide des peuples et des cultures.

L’islam catégorise et exclut. Les racistes font de même. On arrivera pas à gagner la guerre contre l’islam en faisant en faisant du racialisme un idéal commun.

On ne classifie pas les humains selon leur couleur de peau. Il y a des noirs antillais et africains qui ont donné leur vie à la France. Desailly, Thuram, Barthès, Blanc, Djorkaef et Zidane sous la houlette de Jacquet  ont fait bien plus pour l’honneur et la gloire de la France que Sarkozy, Morano,  Fabius, Juppé, le Pen et Dati réunis..

L’heure n’est pas à la dispersion et aux divisions,  on doit fédérer tous  les hommes indépendamment de la couleur de leur peau autour des valeurs de la France et qui sont en danger de mort. Ceux qui sont à la pointe du combat contre l’islam et ses idées néfastes pour l’humanité ne sont pas tous des français « souchiens ». Ils sont guidés par leur amour de la France. N’insultons pas l’intelligence et le courage. Ils sont  les nouveaux combattants de la liberté de la lignée des artilleurs sénégalais et nord-africains qui avaient payé de leur sang pour que vive la France.

Hitler voulait une cité idéale pour préserver la pureté du sang aryen aux dépens des minorités ethniques qui n’offraient pas les mêmes caractéristiques physiques que ses Aryens. Mahomet rêvait d’une Oumma réservée aux seuls musulmans à l’exclusion de tous les autres auxquels il ne laissait aucune chance soit l’islam soit la mort.
Juste une rappel, jamais je ne mêle ma voix aux racistes qui sont aussi fous à lier et fanatiques que les musulmans d’une part et d’autre part je combats justement l’islam à cause de son idéologie suprémaciste, antisémite, ségrégationniste et discriminatoire n’est pas pour me retrouver personnellement à combattre à côté des racistes.

La race humaine n’existe déjà pas en tant que telle de là de parler de la France de race blanche et pourquoi pas d’une race française il n’y a que les illuminés de l’espèce de Nadine Morano qui osent franchir le mur du con. Comme si les apparences physiques sont des déterminants génétiques et laissent supposer la prééminence d’une catégorie humaine sur une autre. L’humanité partage en commun plus de 99% de ses gènes. Le temps où les groupes humains évoluent chacun dans son petit coin est révolu. Jusqu’à nouvel ordre nos ancêtres communs viennent d’Afrique. Que ceux qui font de la couleur de leur peau un signe distinctif génétique fasse leur ADN.

Que ceux qui ne le savent pas, les nord-africains sont plus proches génétiquement des Français qu’ils ne le sont des Arabes qui soit dit en passant ne sont pas une race comme je l’entends souvent.

  • Clotilde Coudray, 2006, dans Diversité génétique des populations Berbères et peuplement du nord de l’Afrique, paru Revue Anthropo, Vol. 11 – 2006, Volume spécial, XXVIIème colloque GALF, Clotilde Coudray.

Nadine Morano est plus que jamais une nostalgique du nazisme et sa toxicomanie des races et qu’elle s’est probablement trompée de siècle. A se demander quelle idéologie aurait-elle adopter si elle était en 1944 ? Etre patriote cela exige un minimum de clairvoyance intellectuelle. Nul doute qu’elle aime la France mais elle ne doit pas se discréditer en usant d’argument aussi simpliste que nauséabond. On ne combat pas le racisme dogmatique de l’islam en  prêchant la blancheur de la couleur de la France. Opposer la supposée origine « raciale  sur la base de traits d’apparence physique de la France qui est loin de constituer un groupe génétique homogène à l’islam, c’est considérer l’islam lui-même comme étant doté de son propre marqueur génétique. Et la guerre actuelle est une guerre raciale. Il n’y a pas mieux pour écarter du combat contre l’islam les vrais amis de la France.

La dernière taxinomie (et non théorie) racialiste date de 1944. Il s’agit de la classification de Henri Vallois dans son ouvrage Les Races humaines qui divisait les humains en quatre groupes (d’égale valeur) nommés « races » :
* race noire africaine ;
* race jaune asiatique ;
* race noire australienne ;
* race blanche européenne.
Cette classification convenait parfaitement pour le dégrossissage de concepts demandé par l’enseignement primaire, seul qui soit généralisé à l’époque.
La pertinence de ces divisions n’a plus été admise par la suite, faute de montrer un intérêt quelconque pour la connaissance, ni en matière de biologie, ni en matière d’anthropologie.
Comme le dit André Langaney (dans un ouvrage paru en 1992) :
« Au début des recherches en génétique, les scientifiques, qui avaient en tête des classifications raciales héritées du siècle dernier, pensaient qu’ils allaient retrouver des gènes des Jaunes, des Noirs, des Blancs… Et bien, pas du tout, on ne les a pas trouvés. Dans tous les systèmes génétiques humains connus, les répertoires de gènes sont les mêmes.
»

Le choc est avant tout culturel et civilisationnel. Un « blanc » qui se décline en blanc clair, pâle, ne possède pas un génotype distinct de celui d’un « noir » olive, foncé, métissé, charbon, ébène, clair. La connerie humaine est sans limite.
On lutte contre la culture envahissante de l’islam et non pas contre des individus d’apparence musulmane quand on sait que parmi eux il existe des convertis d’apparence française.

Combien de millions de réfugiés coptes l’Occident aurait pu accueillir sans le Maréchal Sissi ?

Le monde a échappé de justesse au plus grand exode de population de tous les temps si le Maréchal Sissi n’avait pas réussi le 3 juillet 2013 avec l’aide de son peuple dont 22 millions sont sortis dans les rues égyptiennes pour réclamer le départ des frères nazislamistes à la solde de de l’Occident et ses alliés wabites et turcs. Il ne leur reste plus qu’à enterrer leur fameux  paradigme sur l’islamisme appelé à triompher inéluctablement sur la scène arabophone.

Ils ont fait le choix délibéré du camp des forces du mal comme certains de leurs prédécesseurs en 1938 et ce ne sont pas les protestations d’Obama qui allaient inverser les cours de l’histoire de l’Egypte: »Le président américain, Barack Obama, s’est dit « profondément inquiet » de l’évolution de la situation dans le plus grand des pays arabes, auquel les Etats-Unis apportent une aide militaire essentielle. « J’appelle maintenant le pouvoir militaire égyptien à rendre toute l’autorité rapidement et de manière responsable à un gouvernement civil démocratiquement élu selon un processus ouvert et transparent »,
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/07/04/egypte-les-reactions-internationales-entre-embarras-felicitations-et-condamnation_3442526_3212.html#RRcwvWCoSVM5Egma.99

Lui qui a gardé le silence sur la destruction des églises et des mausolées soufis, des khawarejs, et le climat inquisitorial et dictatorial de la pire espèce qui pèse sur l’Egypte. Obama n’a pas compris que le totalitarisme musulman est bien pire que le nazi et que l’on ne fait pas d’un pitbull un chien de compagnie.

Voici ce que le candidat adoubé par Obama Mohamed Morsi déclaré:à l’intention des Coptes le 27 mai 2012:
«Ils ont besoin de savoir que la conquête est à venir, et l’Egypte sera islamique, et qu’ils doivent payer la jizya ou d’émigrer». On ne peut pas être ça. La dhimmitude ou la valise.
Qui s’en est indigné et inquiété en Occident ? Propos non-relayés par les médias ni provoquer l’ire des dirigeants occidentaux.
Aujourd’hui, on crie aux loups envahisseurs mais on aurait dû agir en amont avant qu’ils ne commencent à proliférer en Occident.
Les réfugiés sont par définition des ressortissants d’un pays en état de guerre contraints de fuir pour des raisons religieuses, politiques ou ethniques, ne peuvent être assimilés à des migrants qui désignent littéralement des personnes en cours de migration ou travaillant dans un pays étranger soit de manière légale soit illégale.
S’agit-il alors de migrants arborant le masque de réfugiés ? Une aberration sémantique et juridique qui n’est pas fortuite.
Plus que cette confusion volontaire entre réfugiés et migrants à des fins politiques, il n’en demeure pas moins que ce sont les dirigeants occidentaux qui ont sont à l’origine directe de ce cataclysme migratoire.
C’est le retour du bâton à cause de l’interventionnisme coupable d’Obama et ses 3 laquais et qui aurait pu s’aggraver davantage sans le bâton du Maréchal Sissi qui n’est pas que le sauveur des Egyptiens, il est aussi le sauveur dans une certaine mesure de l’Occident.
Aussi bien l’Egypte que l’Occident ont pu éviter une véritable tragédie humaine. On se demande même si ces aventuristes irresponsables n’avaient pas échoué dans le projet de wahhabisation des pays arabophones, et tout particulièrement l’Algérie, une de leurs cibles privilégiées, quelle eût été l’ampleur de cette tragédie humanitaire ?

Voter pour Sarkozy, c’est voter contre la France et pour le Qatar

Il faut que les électeurs règlent son compte à Sarko. Il n’a pas à être présent sur le terrain après avoir été expulsé par les urnes. Avec lui, c’est la wahhabisation assurée de la France et la mise de son armée sous les ordres du Qatar qui pourrait ainsi donner libre-cours à sa soif de grandeur .

Cet homme mégalomane capable de vendre la France pour satisfaire ses goûts de luxe, est un danger pour la France, son retour est une insulte aux patriotes.

Tout doit être mis en oeuvre pour lui interdire l’accès au terrain politique. en amont.  Sa victoire en 2017 n’est pas utopique, elle est des plus vraisemblables. Dans un face-à-face avec Marine le Pen, il aura toutes les chances de rafler toutes les voix de gauche, du centre et de l’extrême gauche. Sa réserve de voix pourrait lui garantir un écart considérable avec la candidate du FN. 2012 n’aura servi pour rien et Sarkozy pourrait proclamer: la France c’est moi et j’en ferais ce que je voudrais.   Après l’avoir embrasée pendant son quinquennat 2007-20012, fort de l’adhésion massive des électeurs qui lui accorderaient un nouveau chèque en blanc, une reconnaissance explicite de sa politique incendiaire et anti-France, il pourrait endosser en toute impunité  de nouveau ses habits de pyromane. Qui oserait croire un seul instant qu’il deviendrait comme par enchantement un soldat du feu pour éteindre ce qu’il avait allumé lui-même ? Il est à craindre que la majorité des lecteurs n’aient pas la lucidité nécessaire pour évaluer la portée politique de leurs bulletins de vote.

Sarko porte une grave responsabilité dans la crise humanitaire qui frappe la Libye et la Syrie et un degré moindre la Tunisie et qui avait failli embraser l’Egypte. Sans lui ni l’Aqmi ni Boko Hraram ne se seraient dotés d’armes redoutables de fabrication française parachutées sur la Libye qui ont servi pour tuer des soldats français au Mali et répandre la terreur dans la région.

Ce pyromane à la fibre patriotique douteuse sans scrupule ni vergogne, effronté, qui devrait être derrière les barreaux si la France n’était pas une république bananière, ami du Qatar auquel il a vendu l’honneur de la France, cherche à se faire passer pour un Zoro, le sauveur de la France et de l’Europe occidentale.

Grâce à lui, le Qatar connu pour son art d’acheter ses amis pour en faire ses obligés, un micro caillou désertique, cet Emirat-terroriste maître du P.S.G. dont il a fait la vitrine du wahhabisme arrogant et conquérant, qui se rêve en leader suprême du monde arabophone a réussi sa mutation biologique. Du petit crapaud infect et monstrueux, disgracieux et répugnant, avaleur de mouches et d’insectes, il est devenu un prédateur féroce qui veut engloutir la France elle-même. Un pays à l’histoire sortie du sable en 1971 qui s’attaque à des pays glorieux de l’humanité. Mais avec les félons et les anti-France, il pourrait .

Il est responsable avec ses complices Cameron et Obama de la mort des centaines de milliers de personnes, de l’état de chaos en Syrie et en Libye de la mort de lente de la Tunisie et à l’origine direct des vagues « migrationnistes » qui déferlent sur l’Europe actuellement qui font peser des sérieuses menaces sur sa pérennité humaine et nourrir la montée inexorable de la xénophobie réactionnelle.

L’Occident n’a toujours pas compris que l’islamisme est bien pire encore que le nazisme

Du pitbull nazi au pitbull islamiste ou la capitulation légendaire de l’Occident. Obama le dompte et Sarkozy le caresse.

Jamais un islamiste ne se convertira à la démocratie, comme il ne renoncera jamais à ses délires cosmiques d’islamisation du monde et de ré-islamisation des sociétés musulmanes ou ne se pliera aux lois de la république. Il ne connaît qu’une seule loi, celle de ses délires mystico-sectaires et un seul ordre, celui de la loi de la jungle telle est supposée figurer dans le code prétendu canon de la Charia.

Qu’il soit salafiste, jihadiste, wahhabiste, qoutbiste, il est avant tout islamiste et ne se veut même pas musulman comme s’il y avait une différence fondamentale entre l’islam et l’islamisme . Le parer des vertus humanistes comme le font ses nombreux laudateurs en Occident comme dans les pays du Printemps wahhabisé, est une véritable hérésie intellectuelle et c’est même offensant pour l’islamiste lui-même.

L’islamiste  ne croit qu’aux seuls prescrits de sa religion, il ne va pas se résoudre à tolérer et respecter des règles qui ne sont pas revêtues du sceau divin. Il n’y a pas pire insulte pour lui quand il se fait traiter de démocrate. Autant le traiter d’apostat plutôt que démocrate.

L’idée de démocratie l’horrifie à  cause de sa nature organique concurrentielle avec sa pensée idéologique profonde telle que la fixe son école théologique acharite et codifiée par le jurisconsulte hanbalite Ibn Taymmiya source nourricière du wahhabisme et maître à penser de Mohamed ibn Abdelwahhab le fondateur du wahhabisme,  qui réprouve et condamne dogmatiquement toute autre forme d’expression politique dans la vie de la cité.  Par conséquent, seule la volonté de Dieu doit s’imposer aux hommes qui en est le maître absolu et dont il se veut l’exécutant. Il ne perdra pas son âme pour la futilité démocratique.

Habile, perfide, fourbe, transmutant, retors et rusé, il cherche surtout à endormir la vigilance de son interlocuteur, à le berner, à désinihiber les peurs  chez ses proies potentielles, c’est-à-dire toutes celles qui n’ont pas ses attributs idéologiques et dont le meurtre est légitime et sacré. Il a l’art de se fondre dans son environnement, il est tel un caméléon qui peut changer de couleurs en fonction du décor, mais contrairement au vrai reptile  connu pour ses vertus bénéfiques, son changement de couleur dû aussi à son état psychique peut intervenir à l’approche de sa proie.

L’islamiste possède un autre don, celui de l’ubiquité. Il peut se présenter sous plusieurs visages à la fois mais au même endroit, faisant apparaître plusieurs facettes différentes de sa personnalité impréhensible et déroutante. Il est djihadiste quand il passe en mode terroriste, salafiste quand il est dans ses élucubrations endiablées et en plein délires hallucinatoires , qoutbiste quand il est en mode politique de caractère ésotérique et sectaire et enfin  wahhabite quand il est en mode prosélyte et argentier.

Sa multiplication de personnalité est  à la cause principale de son état schizoïde et paranoïde permanent.  Ses changements d’apparence sont trompeurs, c’est juste un voile pour dissimuler sa vraie nature ténébreuse et terrifiante et révéler au grand jour cette bête immonde qui irrigue son corps et son esprit. Il a beau se grimer en Dr Jeckil pour les besoins du scénario mais il reste substantiellement en son for intérieur M. Hyde, ce personnage hideux, difforme, immonde, pervers, perfide, imprévisible, mu par des pulsions de meurtre,  plus satanique que Quasimodo.

Quand les Juppé et les Hilary Clinton, les nouveaux Daladier et Chamberlain se plaisent à le caresser dans le sens du poil, à l’amadouer, à vanter ses mérites pacificateurs, ils cherchent surtout à le domestiquer, à le dresser, à le dompter  comme un dresseur de fauves ou un maître-chien avec son pitbull. Ils sont dans un jeu de rôle dont le scénario est inspiré par les traumatismes des morsures meurtrières que ce pitbull leur a infligées dans le passé et dont ils cherchent à s’immuniser contre sa férocité et sa cruauté en voulant canaliser ses pulsions terroristes en lui trouvant de nouvelles proies plus compatibles avec son milieu naturel qu’ils s’efforcent de rassurer en drapant le pitbull islamiste de toutes les vertus. N’hésitant pas à s’afficher ouvertement à ses côtés, le couvant de tous les regards, ne manquant pas à manoeuvrer en coulisses pour persuader les futures proies tunisiennes, égyptiennes voire libyennes, que le pitbull est devenu inoffensif et paisible.

Balayer toutes les peurs et les angoisses suscitées par cette bête féroce. Eux dont les pays veulent faire rapatrier de Chine d’ailleurs les unités de production de leurs entreprises nationales  pour relancer leur appareil économique désespérément en panne, ils se mettent aujourd’hui à pratiquer une politique de délocalisation du pitbull islamiste en lui trouvant de nouveaux enclos plus adaptés à son milieu naturel avec le dessein inavoué d’en faire un nouveau chien de garde de leur sécurité intérieure et extérieure. Ils s’imaginent  ainsi qu’avec les nouveaux enclos apparus depuis la chute des anciens despotes à laquelle ils ne sont pas totalement étrangers, surtout en ce qui concerne le Département d’Etat et la célérité rare dont a fait preuve Obama pour féliciter le peuple tunisien pour la réussite de sa révolution qui est surtout une expression de sa propre autosatisfaction pour  la réussite du premier palier de sa nouvelle stratégie géo-sécuritaire.

L’Administration américaine au lieu d’agir directement sur les vraies causes de la prolifération du pitbull islamiste, se borne à faire des effets la source de la cause. En lui octroyant un nouveau statut d’animal domestique, elle pense pouvoir étouffer ses ardeurs velléitaires et celles qui couvraient chez les peuples musulmans abrutis et annihilés par des siècles d’oppression théocratique et de despotisme politique. qui ne semblent leur offrir les garanties sécuritaires escomptées, ils ont opté pour une alternative plus radicale leur permettant d’agir directement sur les supposées sources de la prolifération du pitbull islamiste en lui octroyant même le statut de berger allant jusqu’à s’impliquer directement dans le réinvestissement du pitbull dans son milieu naturel.  Le pitbull a une caractéristique rare celle d’être à la fois un chien d’attaque et de défense. Une vraie aubaine pour la brigade cynophile occidentale qui s’en sert comme une arme pour effrayer les masses démunies et miséreuses des pays du Croissant arabisé frustrées de liberté vivant sous la dictature totale de la religion depuis 14 siècles .

Avilies et asservies par un système idéologique des plus réactionnaires, inégalitaires et liberticides pouvaient assimiler aux congénères potentiels du pitbull islamiste.

L’occident incapable de résoudre la quadrature du cercle islamiste, aveuglé par son ethnocentrisme et égocentrisme, bourré de préjugés anti-populations des rivages sud de la Méditerranée fait du problème islamiste une solution à leur propre problème sécuritaire en en faisant un nouveau  problème épineux à ces peuples écrasés et anéantis par toutes sortes de problèmes. Ceux de leur survie et leur dignité humaine.

De ce fait, on a préféré transformer l’éveil démocratique né en véritable sacre de la théocratie religieuse. Au lieu d’aider la démocratie à s’enraciner dans le sol tunisien par exemple, ils ont joué ouvertement la carte du pitbull islamiste, comme si elle était la carte de leur propre survie.  Ils ont déversé sur sa scène des meutes entières de pitbull de toutes variétés, lesquelles recrachent sans arrêt ces boulettes indigestes et contaminées aux damnés de la terre contents de pouvoir jouir enfin de ce qu’ils croient être un avant goût du festin divin qu’ils leur promettent en guise d’avenir humain.  Quant aux nantis tunisiens, ils y voient avec le déferlement de ces meutes de pitbull un moyen des plus redoutables et efficaces   pour préserver et pérenniser leur richesse et conserver leur position sociale dominante.

L’occident porte une lourde responsabilité dans l’enlisement antidémocratique actuel de la Tunisie. Pour exorciser ses propres peurs, il se livre à des figures  de style mélangeant, l’abdication, la compromission, la couardise, l’opportunisme, la duplicité et l’égoïsme invétéré. Son ingérence éhontée  dans la campagne électorale tunisienne, son outrecuidance à l’égard du peuple tunisien et son mépris pour les forces démocratiques du pays, ne peuvent que refléter  son état d’angoisse pathologique et désespéré à traiter son mal par le mal infligé à autrui.

Une thérapie aux conséquences néfastes pour sa propre santé de par son effet boomerang qu’elle ne manque pas de provoquer à chaque fois que l’on recourt à  ce type de méthode thérapeutique. Du fait tout simplement de sa nature contagieuse. Le mal ne se guérit pas non plus par le mal.

La période de rémission n’est que provisoire et les risques  de la métastase sont loin d’être écartés. Le spectacle pathétique et lamentable offert par H. Clinton et A. Juppé n’est pas sans rappeler celui offert par le duo de la capitulation franco-anglaise en 1938. Devenus de  véritables cynophiles de luxe couvant d’un oeil amouraché leur pitbull favori  participant à un concours de beauté canine.

On épouse pas la cause islamiste aux dépens de la cause de la démocratie des peuples qui en sont dépourvus mais qu’ils appellent de tous leurs voeux sans risque et surtout avec le risque qu’en croyant sauver de la sorte leur propre démocratie qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils  sont pas en train de précipiter sa mort en contribuant à la mise en bière du rêve démocratique en Tunisie comme en Egypte avec la complicité du Qatar et de l’Arabie Saoudite.

 Quoi qu’ il en soit ils sont amnésiques et ignorants de leur propre passé.  Leur mépris, leur vélinie et veulerie leur ont fait certainement oublier les enseignements des échecs tragiques de leur pays dans le passé. Comme ce fut le cas avec le pitbull nazi. Au lieu de prendre toute la mesure du problème et s’en prémunir d’entrée de jeu ils s’étaient mis à louvoyer, lui apportant toute leur caution politque et la reconnaissance internationale comme en 1936 avec les J.O. de Berlin( voir mon article sur les fantasmes hitlériens de R.Ghannouchi ) à l’encenser et à le doter d’apparat humain. Les mêmes causes produisent souvent les mêmes les effets comme le dit l’adage.
Comment ne peut-on pas être surpris et inquiet par autant de cécité de la part de l’Occident ? On ne qu’être interloqué par autant de ressemblance de l’approche politique indécente et irresponsable  ouvertement favorable à chaque fois aux forces du mal incarnées dans les années 30 par le pitbull nazi et aujourd’hui par le pitbull islamiste.
 L’exemple du pitbull nazi  devrait pourtant les rendre plus vigilants et circonspects mais ils y passent outre. Comme ils passsent outre les actes de pogroms contre les Juifs, la nuit de Cristal, les autodafés antisémites et les lois raciales de Nuremberg de 1935.  L’histoire se répète et finit toujours par rattraper tous ceux qui veulent occulter de leur mémoire. Elle commence déjà à se profiler dans le ciel gris et noir tunisien  avec le spectacle pogromesque et infamant offert par les islamistes tunisiens à l’occasion de la visite d’un digne héritier du Mufti de Jérusalem nazi notoire,  Al-Husseini oncle de Yasser Arafat et grand-père maternel de Leïla Chahid, promu chef d’une division Waffen SS lors de la 2 e guerre mondiale.

La France préfère les islamo-djihadistes au républicain Stéphane Tiki militant U.M.P.

Ce week-end, de nombreux drapeaux français ont été brûlés par des fondamentalistes, comme ici à Gaza, en Palestine.

 

La France honore de sa nationalité les djihado-islamistes et bannit des hommes qui l’aime comme Stéphane Tiki

Au risque de choquer les petites âmes sensibles de la gauche-bobo-caviar-capitularde-courtisane-des musulmans, je préfère le jeune militant sarko-compatible ex-protégée de Rachida Dati, deux personnages pour qui je n’ai aucune sympathie particulière, Stéphane Tiki d’origine camerounaise âgé de 27 ans arrivé en France à l’âge de 17 ans contraint de démissionner de son poste de Président des Jeunes de l’U.M.P. pour une sombre histoire de titre de séjour dont il serait dépourvu que des ces millions de naturalisés qui se veulent plus musulmans que français et qui ne manquent pas l’occasion de brûler le drapeau tricolore de piétiner et de brûler les symboles de la République

En effet, lui au moins ne se nourrit pas de la haine de la République, ni caillasse ses forces de l’ordre et n’agresse au couteau ses militaires. Un garçon qui ne présente aucun danger pour la France sauf à ceux qui jettent son nom en pâture aux chiens enragés.

Quelqu’un qui a autant d’amour de la France que n’importe quel véritable enfant de ce pays et dont la loyauté ne laisse subsister l’ombre d’un doute et qui fait honneur à la France.Peut-être est-il responsable administrativement de cette situation kafkaïenne mais cela ne doit pas lui valoir les affres de l’expulsion comme un vulgaire délinquant ?

La France naturalise complaisamment et à tout va des étrangers ignorant tout de ses valeurs et de sa culture, illettrés ou quasi illettrés et n’ayant aucune maîtrise de la langue française ou presque , et qui parfois ne résidant même pas sur son territoire mais parce qu’ils sont mariés à des conjoints français dont la francéité est aléatoire et couvre d’infamie ces enfants qui sont certes allogènes mais dont le coeur ne bat que pour elle.

Stéphane Tiki est plus français que ceux naturalisés et convertis pour qui la France se résume à une simple carte plastifiée qui leur permet de pouvoir circuler en toute liberté entre elle et les terres du djihad avec des sombres desseins de pouvoir retourner un jour les armes contre elle.

La France fait des Coulibaly, Mérah, Nemmouche, les frères Kouachi et les membres de l’U.O.I.F. et de nombreux islamistes notoires dont certains parlementaires tunisiens des français à part entière et mène la chasse aux sorcières à des hommes comme Stéphane Tiki qui seront les premiers à prendre les armes pour que vive ce pays qui éclaire leur pensée et prospère en eux.

Que la France sache que ceux qu’elle soutient en Syrie sont les mêmes qui sèmeront la terreur chez elle demain

Les mêmes djihadistes qui endoctrinent  dans ses cités islamisées ses enfants mineurs et ses convertis pour les transformer en bombes humaines, kidnappent et tuent des ressortissants et des soldats français en Afrique sont ceux-là-mêmes que la France arme en Syrie et auxquels elle apporte son soutien diplomatique au prétexte de libérer le peuple syrien du joug de Bachar Al Assad comme s’ils étaient des volontaires  républicains pour combattre le franquisme, auquel un jour elle lui rendra hommage pour l’avoir sauvé de l’effet boomerang de sa politique schizophrène, perverse, incohérente et masochiste..Et là où le bât blesse, c’est moins l’ambivalence du gouvernement français qui fait désordre, que le silence troublant de l’opinion publique en France. Indifférente, apathique et indolente.

Au lieu de manifester son désaccord total avec cette politique suicidaire et irresponsable initiée par Sarkozy et poursuivie par F.Hollande, elle fait comme si de rien n’était.

Elle ne peut pas continuer à faire l’autruche et laisser F. Hollande mener une politique incohérente et décrédibilsante pour la France, dont elle la première victime.

En effet, ce n’est pas l’appui de la France à la multinationale du djihad en Syrie qui a calmé les ardeurs combattantes de sa filiale au Mali qui détient des otages français qu’elle menace d’exécuter d’une part ou a permis de mettre un bémol sur les appels aux meurtres des français partout dans le monde au nom de la guerre sainte.

Ce n’est pas non plus cette aide active aux terroristes qui a empêché la prise d’otages de cette famille française au Cameroun par les islamistes nigérians membres de la secte de Boko Haram dont une faction est présente en Syrie.

La multinationale terroriste est une et indivisible. Homogène et cohérente tant dans son mode opératoire que dans sa substance idéologique. Un djihadiste qu’il soit dans les cités françaises, au Mali, en Tunisie ou en Syrie, reste un djihadiste mû par les mêmes ressentiments contre la France et l’Occident.

Lui au moins est cohérent dans son attitude à l’égard de ce qu’il appelle les mécréants. Tout ceux qui n’ont pas un caractère musulman sont ses ennemi potentiels. Jugés par le coran comme des êtres impurs et infréquentables qu’il doit soit exterminer soit convertir.

Purifier la terre de toute présence non-musulmane afin d’y instaurer un ordre mondial sous la seule autorité des seuls musulmans, telle est le sens de la mission dont se sent investie le djihadiste.

Alors qu’une vigilance extrême s’impose à travers des manifestations de rues et des campagnes médiatiques pour interpeller le gouvernement français sur sa politique à géométrie variable marquée par l’absence d’une ligne de conduite homogène et ferme à l’égard du djihadisme, l’opinion publique française se complaît à applaudir l’intervention militaire au Mali tout en se gardant de condamner l’aide militaire apportée par la France aux forces djihadistes.

C’est moins F.Hollande resté fidèle aux mauvais choix politiques de Sarkozy responsable du chaos libyen qui est à blâmer, que l’absence inexpliquée de réaction de la part de l’opinion publique française.

Elle persiste à ignorer que les armes qui tuent les soldats français au Mali sont celles-là-mêmes qui avaient été livrées par Sarkozy aux pseudos rebelles libyens qui sont la cause des tourments du paisible peuple libyen, plongé depuis dans un état de chaos indescriptible.

Et comme l’histoire est un éternel recommencement, il y a fort à parier que les armes livrées par F.Hollande aux pseudos rebelles syriens ne finiront pas par frapper les français eux-mêmes au coeur de la France dont les signes avant-coureurs sont de plus en plus perceptibles infestées par des prédicateurs-recruteurs de chair à canon pour propager la parole d’Allah au prix de la destruction de la vie humaine.
La France doit savoir qu’en soutenant les rebelles syriens se fait délibérément complice du djihad musulman qui doit être banni de la surface de la terre comme autrefois avec le nazisme pour crime contre l’humanité. Après avoir capitulé devant son bourreau nazi, elle elle est en passe de récrire elle-même cette page infâme de son histoire où l’humiliation et le déshonneur furent ses seuls faits d’armes, en substituant au bourreau d’hier le bourreau djihadiste qui ne fait pas pourtant le poids en tous points de vue devant l’ennemi nazi.
Forts de leurs convictions cosmiques et messianiques, les djihadistes continueront à être dans un état de guerre permanent contre tout ce qui n’est pas musulman. Leur combat ne cessera tant que la terre entière n’est pas islamisée. Pour eux la France comme les autres pays non-musulmans et les pays musulmans eux-mêmes qui aspirent à la démocratie ne devront pas échapper à leur destin musulman que les turco-wahhabites caressent l’espoir de pouvoir un jour intégrer dans le 6 e Califat.Ne pas prendre en compte de cette prophète cosmique, cela reviendra à creuser sa tombe avec ses propres mains.