Archives du mot-clé sionisme

Mrs les musulmans : le sionisme n’est pas au judaïsme ce que l’islamisme est à l’islam

Les musulmans dits « modérés » comme si la drogue islam pouvait être consommée à petites doses ne sont pas à court d’arguties fallacieuses pour innocenter l’islam et enfumer leur auditoire, sont bien les rois de l’esbroufe.
En effet, ils soutiennent, sans être certainement convaincus eux-mêmes, que le sionisme est au judaïsme ce que l’islamisme est au judaïsme.
Indépendamment du fait que le sionisme et le judaïsme ne font pas la pair et les sionistes ne massacrent pas les Juifs au nom de leurs idéal politique et restent très attachés à la notion de la patrie, contrairement aux islamistes qui professent un islam totalitaire sans séparation entre le séculaire et le séculier; tuent leurs propres coreligionnaires  et oeuvrent à la destruction de leurs pays en tant qu’entités nationales.
L’islam et l’islamisme sont les deux faces d’un même miroir, les dissocier les deux revient à briser le miroir musulman lui-même. L’islamisme n’a pas attendu la moitié du XIXème  siècle comme pour le sionisme fondé sur une revendication politique, du retour à la terre promise, pour voir le jour. Il est l’islam  lui-même. Tel que Mahomet a laissé en héritage aux musulmans.
Condamner l’islamisme revient pour eux à condamner l’islam lui-même. Sinon définir l’islamisme comme étant l’islam politique revient à amputer l’islam de ses composantes sociétales et cultuelles.
L’islam est une religion holiste contrairement à ce que pensent les musulmans. Ce qu »on appelle islamisme est une réalité une application stricte et fidèle de la feuille de route mahométane dans toutes ses dimensions temporelles et intemporelles. Il est l’islam tel qu’il doit-être purifié de toutes les scories extérieures qui prône un retour aux sources. L’assimiler au sionisme est une vue de l’esprit et une mauvaise foi manifeste.
Le sionisme n’a pas la prétention de rénover le judaïsme ni prêcher l’application littérale des textes talmudiques. A la différence de l’islamisme, il n’instrumentalise pas le politique à des fins spirituelles ni ne vise à régir la vie des hommes dans ses moindres petits détails.

Si l’islamisme était une créature sioniste, Theodor Herzl serait l’auteur du Coran

Afficher l'image d'origine

Toujours la même rengaine, l’islamisme est un faux islam comme si la racine de l’islamisme n’était pas l’islam. L’islamisme est une création sioniste.disent les tartuffes-délirants musulmans, mais sans en apporter la moindre preuve et expliquer comment le sionisme aurait-il pu créer une idéologie enfantée par Mahomet lui-même ?
A moins que son géniteur ne fut pas lui-même une créature sioniste si cela pouvait être vrai, au moins ça leur fera rejeter l’islam.  Une occasion unique pour  eux qui  qui vouent aux juifs une haine viscérale qui ferait pâlir de jalousie Hitler lui-même.
Mais comme ils sont pervers et ont l’art de travestir la vérité dans leur lexicographie antisémite, ils sous-entendent par sionisme judaïsme et font incidemment passer l’islamisme et donc l’islam en isme qui est un système global qui englobe le culte, l’Etat et la cité, pour un sous-produit du judaïsme, reconnaissant ainsi implicitement que l’islam ou l’islamisme dérive du judaïsme mais pour pouvoir exister par lui-même il a voulu tuer le père comme on peut le penser.
Cessons de voir la main du juif partout. Il n’a pas le don d’ubiquité, il existait avant l’islam et guère besoin de lui pour frayer sa voie dans l’histoire. Il était bien présent en Arabie plus aucune trace de lui dans cette contrée ni dans quasiment dans aucun pays musulman. A qui la faute ? Au persécuté et au persécuteur ? Peu importer la force des preuves qui les accablent, ils sont islamistes dans l’âme et dans leur mauvaise foi, ils restent dans leur bulle musulmane qui est le point culminant du déni psychotique.
Autant faire pousser des nénuphars dans le sable du désert arabique que d’obtenir l’aveu d’un musulman sur la commission de ses crimes. Ils sont tels des innocents aux mains sales, plus victimes que les victimes elles-mêmes. Ils ne sont responsables de rien.
L’islam victime d’une cabale sioniste qui a inventé l’islamisme pour lui nuire. Mais qui d’autres en dehors des musulmans et leurs collabos pour asséner un mensonge aussi grotesque ?A force de le réitérer même les plus sceptiques finissent par y croire. Et comme le dit celui qui aurait pu être le maître à penser de Mahomet Joseph Gobels: Plus le mensonge est gros et répété, plus il passe.
Plutôt que chercher à lui faire porter le chapeau de la métastase qui mine le corps islamique ou islamiste depuis le jour où ce virus létal s’est propagé à la surface de la terre, ils devraient assumer les horreurs de l’islam ou islamisme.
L’islam est un système et pas une religion comme le rappelle judicieusement Uri Rubin sur le thème de l’attestation, rapporté par Wikipédia sur les tribus juives et arabes : « Comme tous ces prophètes étaient des figures bibliques, il a fallu façonner la biographie de Mahomet selon les modèles bibliques. Ceci était censé convaincre les Gens du Livre, qui ont refusé de reconnaître en Mahomet un prophète tel que les leurs. » Selon Uri Rubin, le thème de l’attestation comprend également des récits qui enracinent le Prophète dans l’histoire Arabe locales »
Mais comme pour eux il n’y a d’histoire que celle de l’islam et les histoires des autres ne sont pas les leurs quand bien même elles ont été écrites avec le sang de leurs victimes.
Pour paraphraser Ibn Khaldun, qu’ont-ils fait des juifs d’Arabie présent sur cette terre depuis la nuit des temps ainsi que des chrétiens ? Qu’ont-ils fait des habitants juifs de Yathreb ? Et pourquoi porte-t-elle aujourd’hui le nom de Médine ? Qui était les lois de l’hospitalité est-ce Mahomet venu en réfugié ou ses hôtes qui lui avaient sauvé la vie ?
Le juif a été la première victime du virus létal islamique ou islamiste. Massacré et chassé de cette terre qui était aussi la sienne. Qu’ont fait Mahomet et sa horde criminelle des tribus juives de Banu Qoraydha, Banu Nadir et Banu Qanuqa. ? Massacrées et expulsées de chez elles, dépossédées de leurs biens, leurs femmes violées et leurs enfants réduits en esclaves, dont le crime était de ne pas avoir pris au sérieux ses délires messianiques:
Selon Ibn Ishaq, « Mahomet espérait, en fait, une conversion rapide et massive des juifs, mais ses illusions se dissipent très vite.
« Ibn Ishaq dit : Alors les rabbins juifs se remplissaient d’animosité contre l’Envoyé d’Allâh animés qu’ils étaient par l’iniquité, l’envie et la rancune parce que Dieu a réservé aux Arabes le choix de son Prophète de parmi eux. […] Les rabbins juifs se mettaient à poser des questions à l’Envoyé d’Allâh, cherchaient à l’embarrasser, et à l’induire en confusion, afin de camoufler le vrai par l’erreur. »
L’islamisme n’est pas l’enfant de Sion il est l’enfant de Mahomet, des Califes qui ont façonné l’islam et le Coran et réactivé par le jurisconsulte Ibn Taymiyya (qui prônait un rétablissement de l’islam en tant que système global et nourri des seuls préceptes coraniques.

Que deviendraient les musulmans sans le sionisme leur sempiternel alibi ?

A ceux qui veulent m’enfumer, me détourner  et me distraire avec leur théorie nauséabonde du complot sioniste, qui sous-entend juif chez eux, qui tue ses apostats, décapite les otages, se livrent à la prostitution halal, commet des crimes contre l’humanité, mène une croisade acharnée contre les autres religions, opprime et réprime et les libres-penseurs aujourd’hui, je dis bien aujourd’hui, est-ce l’islam ou le sionisme, de l’hébreu Sion, nom des collines de Jérusalem, devenu un mouvement politique de caractère messianique à la fin du XIX e siècle et dont le fondateur Theodor Herzl serait un saint homme en comparaison avec le fondateur de la secte mahométane ?

Qui est un frein au développement humain et  présente un réel danger pour la petite enfance ? Qui massacre les siens en Syrie, en Irak, en Tunisie, en Afghanistan, au Soudan et son lot des millions de morts,  au Pakistan, en Libye et hier en Algérie c’est encore l’islam ou le sionisme ?

Qui pose des bombes dans les lieux de culte et met en péril la pérennité de l’humanité est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui est entrain de somaliser la Tunisie, de liquider physiquement lers hommes politiques, de massacrer ses forces de l’ordre, de transformer ce pays en mouroir à ciel ouvert, de dégrader son image, pour en faire un pays pourvoyeur de main d’oeuvre sexuelle et djihadiste après avoir été un symbole du bien vivre ensemble et un havre de paix pour ses enfants indépendamment de leurs croyances est-ce le sionisme ou l’islam ?

Qui a vendu sa patrie au nom des intérêts supérieurs de son idéologie et s’illustre par l’exécution sommaire et atroce des opposants politiques en Tunisie est-ce des musulmans ou des sionistes ?

Qui défend son territoire et a fait de sa terre un vrai modèle de développement économique, industriel, technologique, culturel, scientifique, éducatif, social, universitaire, bio-médical, sociétal est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui menace publiquement le monde de le mettre à feu et sang, qui tient des propos fracassants et inquiétants quant à la reconquête  l’Espagne, la chute du Vatican, et veux imposer ses lois criminelles, scélérates et racistes  au monde  est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui excise, mutile, égorge, s’enivre du sang des chrétiens syriens et irakiens, appelle au meurtre des « mécréants »,  exalte, sanctifie l’utra-violence ,rackette les les chrétiens, détruit leurs lieux de culte, viole et kidnappe leurs femmes et les assimile à des sous-hommes ainsi que pour les juifs, est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui incite aux pratiques de la pédophilie, de la nécrophilie, du cannibalisme, traite la femme au XXI e siècle comme  objet sexuel, un être dépourvu de foi et de raison, qui ordonne sa lapidation et fait d’elle coupable de son viol, qui la prive de ses droits les plus élémentaires  est-ce franchement l’islam ou le sionisme ?

Qui est le responsable de la quasi totalité des attentats terroristes dans le monde depuis ce funeste jour du 11 septembre 2001 est-ce l’islam ou le sionisme ?

Qui encore ne reconnaît à l’homme le droit à la liberté de conscience et de culte est-ce l’islam ou le sionisme ? Tout parallèle avec le sionisme est inopportun et insultant pour ce dernier qui oeuvre pour la pérennité de la patrie contrairement à l’islam qui n’a de cesse tant qu’il n’a pas détruit les Etats-nations pour leur substituer le Reich islamique, l’Oumma.

La réalité des faits ne plaide aucunement en faveur de l’islam et personne au monde ne peut lui tordre le cou et la travestir, En l’état actuel de la déferlante de la barbarie humaine sur les pays musulmans tout indique que l’islam porte en lui tous les germes de crime contre l’humanité.

Quand bien même le sionisme serait une idéologie satanique, malfaisante, totalitaire et génocidaire ce dont Il est permis de douter, et à supposer que les laudateurs de l’islam soient à même de prouver le contraire, ce n’est pas pour autant une raison pour esquiver la haute toxicité de l’islam et le draper dans sa vertu.  Un criminel doit répondre de ses actes et non pas chercher à les occulter en prenant comme argument les prétendus crimes d’autrui. Les musulmans sont restés des éternels adulescents, immatures et irresponsables. Ils sont comme cet enfant dans la cou de récré que sa maîtresse attrape la main dans le sac entrain de voler des bonbons dans le cartable de son camarade et qui pour sa défense présente comme excuse, pourquoi vous m’incriminez alors qu’il y en a d’autres qui le font. Ces autres n’ont pas pris pourtant en flagrant délit de vol. S’il y a aujourd’hui un coupable avéré c’est bien l’islam.

Ce ne sont certainement pas les musulmans qui vont accuser l’islam d’enrégimenter les brigades de terroristes et de nymphomanes souvent mineures. Les prostituées d’Allah qui livrent leurs corps aux terroristes ne sont pas sionistes, elles sont musulmanes. Les djihadistes tunisiens qui mènent la guerre de la terreur dans les pays du Levant, peu importe l’identité de leurs commanditaires, ne sont pas non plus des sionistes ils sont des musulmans pris dans le tourbillon de l’ivresse du paradis promis par Mahomet aux criminels qui oeuvrent dans la voie d’Allah.

Le sionisme qui n’a jamais fait de l’islam son bouc-émissaire  ne doit pas servir de voile pour masquer les atrocités abominables imputables aux musulmans ni  d’alibi grotesque pour innocenter l’islam.

C’est bien l’islam qui est plus que jamais le cauchemar de l’humanité

Des morts tous les jours en Irak, Syrie, Libye, Tunisie, partout dans le monde musulman, des lâches agressions antisémites qui en est l’auteur le sionisme, ou la jeune femme Meriem la jeune  femme médecin soudanaise condamnée à mort pour apostasie  ou l’islam ? Ce sont des musulmans fidèles à là la tradition mahométane et forts de l’impunité coranique qui accomplissent ces crimes au nom d’Allah. Si votre religion condamnait explicitement le djihad, un véritable crime contre l’humanité, et ne promettait pas de récompense à ses exterminateurs attirés par le sexe pour l’éternité qui leur suffit de prononcer la sentence horrifiante d’Allah Akbar pour rendre licites leurs actes de barbarie, cela aurait changé la donne et le monde ne serait pas en train de vivre un avant-goût du Grand Effroi prophétisé dans le Coran.

.On ne fait pas de vos accusateurs des coupables. Il faut faire votre propre procès et assumer la responsabilité de vos actes, ce dont vous êtes incapables. Qui répand la terreur est-ce ceux qui dénoncent au quotidien les exactions abominables de votre religion qui ne l’est pas et que vous avez pour votre défense l’outrecuidance d’accuser de collabo et de tous les noms d’oiseaux ou vos propres frères dont vous couvrez leurs agissements intolérables atteignant les sommets de la cruauté humaine comme en Syrie et naguère en Algérie ?

Vous êtes aussi couards qu’hypocrites, plus vicieux que vertueux, lubriques et bigots,  vous faites du déni et des dénégations hystériques un rempart contre la vérité que vous cherchez à étouffer par la violence verbale et physique.
Vous faites des menaces de mort le seul argument pour défendre la cause indéfendable de l’islam qui devrait être déclassée comme religion.
Personnellement, je vous laisse à vos délires calomnieux et diffamatoires, je suis une plume libre qui n’est à la solde de personne. Je vous laisse le déshonneur de vos invectives et injures qui ne sont que la manifestation de votre état de troubles psychiques, de votre obscénité et de votre propre haine de vous-mêmes.
Vous pourrez continuer vos menaces de mort, à m’assassiner avec vos mots venimeux qui et me promettre l’enfer dans lequel vous êtes vous-mêmes vous ne réussirez jamais à fendre mon armure. Le jour où vous aurez trouvé la voie de la raison et par conséquent votre humanité et votre dignité vous regretteriez d’avoir été des esclaves et des complices du pire système de pensée idéologique jamais inventé par l’homme. Ce jour n’arrivera jamais car vous êtes dépourvus de pensée propre et de discernement.
A force de semer la mort autour de lui, l’islam finira un jour ou l’autre de mourir de sa propre mort.
Vous ne serez jamais les maîtres du monde alors que vous êtes incapables de d’être les maîtres de votre propre vie. Les esclaves que vous êtes, un musulman n’est-il pas par essence un esclave né ?, doivent d’abord commencer par vous évader de votre prison mentale et briser les chaînes qui vos entravent avant de délirer sur la gouvernance de l’univers Soyez libres avant de vous voir en de nouveaux seigneurs du monde. Vos délires de grandeur s’évaporeront et notre cauchemar deviendra le vôtre comme le fut pour les nazis et les fascistes de votre espèce;
Vous êtes devenus source de phobie, et un jour le monde sortira de sa torpeur et vous aurez à payer de tous vos crimes.
Vous êtes dépossédés de vos vies et vous voudrez en faire autant avec les nôtres alors que vous êtes victimes d’un mensonge grotesque dont vous voulez faire une vérité révélée et d’une imposture le chemin de l’enfer sur terre comme toutes les idéologies totalitaires où ni le bolchevisme ni le nazisme qui malgré leurs atrocités ont du mal à rivaliser avec votre mode de pensée politique sur le terrain de la barbarie humaine qui dure depuis 1435 ans.

Les musulmans et leur haine obsessionnelle des Juifs

Le vrai visage de l'islam et des musulmans - the real face of islam and muslims : sign - god bless hitler - / Pancarte - Dieu bénisse Hitler -

Du complot juif d’hier au complot sioniste d’aujourd’hui, l’honneur des musulmans est sauf tant qu’ils peuvent s’abriter derrière le paravent juif.

Il est fortement recommandé à tous ceux qui spéculent sur le caractère « sioniste », un passe-montagne pour masquer leur antisémitisme, des révolutions du printemps pourri arabique de fantasmer sur les 72 houris et l’érection éternelle. De toutes les façons ils n’ont que ça à faire pour donner du sens à leur vie misérable et fade.

Au moins c’est concret, ils achètent des actions au comptant ou à découvert en croyant qu’elles sont à un bon cours en espérant que le cours va remonter leur permettant ainsi de pouvoir réaliser une plus-value à la vente.

Pour mieux étayer leurs élucubrations spéculatives, qu’ils commencent d’abord par acquérir à la bourse des valeurs politiques les actions « sionistes » afin de rendre crédible leur théorie sur le complot « sioniste ».

La question que l’on devrait se poser si Israël n’était pas pris dans un engrenage de la guerre intra musulmane dont il ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants.

C’est aller trop vite à la besogne en voulant faire des apparences une vérité absolue en voulant tirer le plus empiriquement du monde des conclusions trop hâtives des bombardements israéliens du territoire syrien qui peuvent être aussi entendus comme un avertissement destiné aux belligérants des deux camps en leur faisant clairement comprendre : quelle que soit l’issue de ce conflit, Israël fera toujours preuve de vigilance et de fermeté pour défendre sa pérennité.

Est-il devenu inconscient et irresponsable en creusant sa propre tombe pour satisfaire les desseins bellicistes et génocidaires des pires ennemis du peuple juifs ?

L’éternelle obsession du complot juif devenu aujourd’hui sioniste semble être la seule motivation qui guide les assertions pitoyables des apprentis-sorciers stratégistes et géopoliticiens qui foisonnent dans les pays arabisés depuis la déferlante islamiste.

Qui peut croire que les islamistes sont les agents du Mossad alors que l’islamisme est l’enfant de l’islam lui-même ? A supposer qu’ils le soient, cela prouve qu’il n’y a pas pire ennemis des musulmans que les musulmans eux-mêmes.

Et ce n’est ni à leur honneur ni à leur crédit d’être l’objet de manipulation et d’instrumentalisation de la part de ceux-là mêmes que le Coran voue aux gémonies Alors qu’eux-mêmes ne rêvent que d’une chose détruire l’Etat d’Israël et qui présentant à peine 0.7% de la population musulmane totale de par le monde.

En faisant du juif hier et du sioniste aujourd’hui, alors qu’il s’agit juste d’un glissement sémantique, le bouc-émissaire de tous leurs maux, même domestique, les musulmans se couvrent de honte et de ridicule.

En quoi leur retard intellectuel chronique des musulmans depuis que l’islam existe est-ce la faute à Voltaire ou à Rousseau ou plutôt au juif cet cet ennemi juré inventé par leur prophète pour donner un sens pseudo mystique et théologique à ce l’on pourrait qualifier de Protocole des Sages de Sion avant l’heure et du Mein Kampf mahométan ?

Heureux le juif qui hante les nuits des musulmans et obsède leur pensée. Ils voient sa main partout y compris derrière le raz-de-marrée qui a emporté leurs anciens despotes mafieux, comme si les damnés de la terre n’avaient aucune raison pour crier leur colère et les faire dégager.

Au lieu de se demander pourquoi sont-ils la risée des nations et à la traîne du progrès humain et s’inquiéter de l’état des libertés humaines et publiques chez eux et du statut dégradant et humiliant de leurs femmes, ils se complaisent dans leur petit rôle de victimes de cet ennemi dont ils font la source de tous leurs tourments histoire de rendre la pilule de leurs échecs pathologiques moins amère ?

Nourris aux sources de la haine du juif, de la morale immorale, de la loi de la jungle, connus pour leur absence de libre-arbitre et de discernement, les musulmans ne peuvent exprimer un choix ou émettre une opinion s »il n’est pas le fruit de leur enseignement doctrinaire primaire.

Chez eux, le juif devenu sioniste aujourd’hui est leur mode expiatoire pour donner une certaine légitimité à leur quotidien. Au point qu’il est permis de se poser la question quelle serait leur vie sans cet ennemi mythifié et abominé comme s’il était le démon en personne ?

Mais le jour où les musulmans auront appris à faire leur propre examen de conscience et de faire des sciences sociales leur vrai modèle de réflexion et d’analyse afin d’apprendre à assumer les vraies causes de leurs retards multiples, il y a une forte probabilité à ce que cela ne les éloigne des dogmes scélérats de leur foi.

Faire porter la responsabilité des guerres qui les minent depuis la mort de Mahomet, de leurs divisions et leur état de chaos permanent à Israël c’est comme s’ils veulent exorciser le diable qui les freine dans la quête de leur humanité.

Quel crédit doit-on accorder à des théories aussi fumistes que nauséabondes sur le « sioniste » qui les empêche d’abandonner leurs habits des ténèbres pour les habits des lumières comme si leur religion n’était pas le vrai frein à leur émancipation humaine et politique ?

S’ils sont frappés du sceau de l’infamie humaine et en proie au despotisme éternel, à la violence, aux conflits confessionnels, aux appels aux meurtres des laïcs et des apostats, à la terreur, à un climat insurrectionnel et inquisitorial permanent, aux attentats meurtriers qui peuplent leur quotidien et qui frappent leurs lieux de culte, à l’arriérisme, au fanatisme, à la profanation des cimetières juifs, chrétiens voire musulmans, à l’endoctrinement religieux à outrance au biberon, est-ce la faute encore une fois à Israël ou au régime liberticide et terrifiant auquel ils sont soumis depuis l’avènement de l’islam ?

La question que les musulmans doivent peut-être se poser : pourquoi en sont-ils toujours au stade des peuples de la boucherie humaine comme c’est le cas en Syrie, la Somalie, en Afghanistan, au Pakistan, au Soudan, et hier en Algérie et en Libye, avec des sombres perspectives pour la Tunisie, l’Egypte, le Yémen, le Nord du Nigéria, etc.. ?

A moins qu’Israël ait un extraordinaire don de muer les djihadistes d’Allah en des forces supplétives, d’en faire une force de frappe pour mater leurs coreligionnaires hostiles à l’expansionnisme « sioniste », moteur du complot que les petites têtes pensantes musulmanes attribuent en tout aveuglement intellectuel à Israël ?

Israël est assez lucide et prudent pour ne pas faire des forces djihadistes qui présentent une réelle menace pour sa sécurité et sa pérennité ses alliés stratégiques de circonstance. Les islamistes ne sont rien d’autre que la version contemporaine des nazis et en aucun cas des « islamosionistes », un néologisme indécent, comme se plaisent à les appeler les antisémites qui pullulent dans le monde musulman.

Appendice

Il n’est pas exag2ré d’affirmer que c’est l’islam qui a posé les premiers jalons de la Solution Finale :

« Ibn Omar a déclaré avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « Vous combattez les juifs et aurez le dessus sur eux de sorte que la pierre dira : ô musulman ! Voici un juif caché derrière moi.. viens le tuer ». (rapporté par al-Boukhari, n° 3593). D’après le même Ibn Omar le Messager d’Allah a dit : « Les Juifs vous combattront et vous aurez le dessus sur eux au point que la pierre dira : ô musulman ! viens tuer ce juif qui se cache derrière moi ». (rapporté par Ahmad et par at-Tirmidhi et qualifié par ce dernier de « beau et authentique ). Ibn Omar (P.A.a) affirme encore avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « l’Antéchrist descendra sur une terrain salsugineux de Mar Qanat, et les femmes constitueront la majorité de ses partisans. A telle enseigne que l’on sera amené à attacher ses plus proches parentes comme sa mère, sa sœur, sa fille et sa tante, de peur qu’elles n’aillent rejoindre l’Antéchrist. Et puis Allah donnera aux Musulmans la victoire sur lui, et ils le tueront et en feront de même de ses partisans, au point que le juif se cachera derrière un arbre ou une pierre et que l’arbre ou la pierre dira au musulman : viens tuer le juif caché derrière moi » (rapporté par Ahmad dans son Mousnad et par Ibn Madja d’après Abou Umana al-Bahih qui tenait du Prophète un hadith relatif à l’Antéchirst.
Source : islamqa.info/fr/ref/9341 (archive)

Israël n’a qu’à bien se tenir Rached Ghannouchi lui promet sa fin en 2027

 Après avoir rêvé des modèles turc et iranien  pour la Tunisie, Rached  Ghannouchi  débordant d’imagination aurait voulu offrir le modèle israélien  aux tunisiens qui est pourtant inspiré par l’idéologie sioniste à laquelle il voue une haine viscérale, à moins qu’il ne cherchait à donner des gages à ceux qui doutent de ses sympathies pour  Israël qu’il appelle de tous ses voeux à son anéantissement  dans un avenir proche :Je vous donne de bonnes nouvelles, la région arabe se débarrassera du bacille d’Israël. Cheikh Ahmed Yassine, le chef du Hamas, a dit qu’Israël disparaîtra en 2027. Je dis que cette date est peut être trop lointaine, et Israël risque de disparaître avant cela.  »

Il aurait été mieux avisé de vendre aux tunisiens le modèle nazi tant admirés et vénérés par ses les fondateurs de la Confrérie nazislamiste dont il est un digne héritier plutôt que d’user de la grosse ficelle du modèle israélien pour la Tunisie..

Alors que tout donne à penser qu’avec son  projet de  Sultanat, c’est une pâle copie du modèle du Reich nazi qu’il concocterait aux tunisiens  auquel il dessine un avenir de sang et de larmes à des années-lumière  de ce qu’Israël  offre aux siens.

Israël n’a jamais été et ne le sera jamais un modèle pour Rached Ghannouchi mu par son obsession  de la résurgence  du Califat d’Omar ibn al Khattab (634-644), chef de guerre et conquérant de la Perse, de Damas, de l’Irak, de l’Egypte  et de Jérusalem, auquel on doit la  destruction de la Bibliothèque d’Alexandrie et la construction de la Mosquée d’Al Aqsa sur le lieu actuel du Dôme du Rocher, sur l’esplanade du Temple, à l’endroit  que Mahomet aurait visité  la nuit d’où il se serait envolé au ciel chevauchant son cheval ailé  Bouraq. Une histoire fortement inspirée du mythe  de Pégase le cheval ailé  de couleur blanche, fils du dieu de la mer Poséidon et de la gorgone Méduse.

Ancré  dans le mythe du passé resplendissant de l’islam triomphant des juifs et des infidèles  par la force de l’épée et de la ruse, il est à douter que Rached Ghannouchi connu pour ses antécédents judiciaires terroristes et de ses velléités bellicistes et mysticio-politiquies comme seul moyen de conquête de pouvoir puisse réellement  abandonner ses habits  djihado-messianiques  par la grâce de son amour pour son peuple comme celui du sionisme pour le peuple juif.

Plus qu’un modèle politique qui est loin d’être irréprochable , Israël a au moins l’immense mérite de vouloir être une matrice-mère sanctuaire  imprenable pour tous les juifs du monde entier en proie à l’antisémitisme indépendamment de leurs convictions politiques et leur engagement sioniste,   tout  le contraire du modèle de l’Etat idéal musulman que le père idéologique de Rached Ghannouchi Hassan Al-Banna  veut établir avec une main mise absolue du religieux sur tous les secteurs de la vie,  une véritable dictature théocratique sur le modèle iranien ou saoudien.

Ses retournements de veste qui sont symptomatiques de son état d’instabilité  pathologique de l’humeur et sa schizophrénie légendaire lui font oublier le sens des réalités et ôtent tout crédit. Girouette notoire et adepte du poly langage, au point qu’il confond les points cardinaux entre eux.  S’il promet aux tunisiens de leur faire prendre le cap sur l’Orient pour reconquérir Jérusalem et libérer la Palestine de son  occupant juif, il ne  sait pas en réalité que l’Orient est synonyme de l’invasion génocidaire hilalienne pour les tunisiens..

En prédisant la fin d’Israël, Ghannouchi prévoit en réalité la fin de la Tunisie qui sera dissoute dans le modèle de l’Oumma islamique sous l’autorité d’un Calife.

Par conséquent  ce n’est guère de modèle israélien et de la destruction de l’Etat hébreu qu’il s’agit, c’est la mise à mort programmée de la Tunisie qui sera  balayée de la surface de la terre. A  moins que le Sion de Rached Ghannouchi ne soit d’une certaine manière la libération de la Palestine comme s’il avait les moyens de son ambition les moyens de son ambition. Alors que s’il y a un pays à libérer du joug de l’occupation étrangère dont il est le haut commissaire c’est bel et bien la Tunisie.  Mais la cause fantasmagorique palestinienne semble plus vendeuse et  mobilisatrice  surtout qu’elle ne présente aucun danger pour ses  partisans conscients au fonds d’eux-mêmes que c’est une utopie.

Rached ghannouchi plutôt que d’exalter le réveil de la conscience nationale qui pourrait se retourner contre lui, ne prend aucun risque en instrumentalisant  une cause qui n’engage que les populations musulmanes en manque de projet politique salvateur, démocratique et progressiste à l’instar du modèle sociétal et humain israélien. Souffler sur la braise de la haine du juif tout en laissant croire que le modèle de l’Etat hébreu qui n’est rien d’autre qu’un leurre, est une solution politique pour la Tunisie par exemple  est un aveu de l’impuissance  des politicards musulmans de tous bords à  réfléchir , à concevoir  un modèle capable de propulser leurs peuples dans la marche de l’histoire.

Comme on a rien à leur offrir et les faire rêver il reste l les exutoires et les caisses de résonance du passé légendé de la splendeur islamique, la victimisation de la Palestine et l’exaspération  de la haine du juif et de l’autre et de la disparition de l’Etat d’Israël.

C’est en toute logique dogmatique que la question palestinienne figure en onzième position   dans le recueil des revendications  idéologiques de la Confrérie des  Frères Musulmans, la maison mère d’Ennahdha;

La Tunisie  qui s’enlise dans la misère  et à l’avenir des plus sombres se verrait ainsi sous l’impulsion de son nouveau guide voler au secours de son faux-soeur palestinienne. Une charité à l’envers, le mendiant qui vient en aide au nanti.

L’utopie palestinienne aura des effets positifs sur tous les secteurs d’activités en Tunisie, Ghannouchi pense pouvoir tout résoudre avec son rêve endiablé de reconquête de Jérusalem.  Ni chômage, ni crise sociale , ni cherté de la vie, ni pénuries alimentaires, ni déficits publics, ni fins de mois difficiles pour les salariés, ni  risque de faillite de l’Etat,  les jeunes et les moins jeunes tunisiens seront tous enrégimentés pour partir mener la guerre en Palestine. Car derrière son modèle politique israélien et la reconquête de la Palestine se dissimule la solution finale pour les tunisiens eux-mêmes qu’il compte livrer en sacrifice à ce dieu sanguinaire et cannibale au nom du peuple dont lui-même ignore tout de son histoire et dont les tunisiens gardent pourtant un très mauvais souvenir lors de l’exil de leurs dirigeants politiques en Tunisie dans les années 80. Arrogants, hautains et méprisants.

Tel est en substance le projet fantasque, ubuesque, sannguinaire et grandiloquent de cet illuminé fruit d’un mariage bio-idéologique entre ‘Adolf  Hitler et de Hassan al Bana, grand-père maternel de cet autre caméléon Tarek Ramadan qui revendique sans vergogne l’héritage nazi de son ignoble grand-père..

Hélas, il y des benêts  et des faibles d esprit qui y croient. L humanisme belliqueux et génocidaire du Kaiser Ghannouch à n en pas douter est porteur de solutions. Tout le monde y gagnera. Le sang humain  abreuvera les sillons de la barbarie ghannouchienne.