Archives pour la catégorie soumission

Partager les articles de Salem Ben Ammar est un crime en France socialo-islamisée

« Petit rappel : Stephane Bournet (President du Plie Uni-Est) avait retweeté il y a quelques mois, un message tiré d’un article rédigé par Salem Benammar et publié le 18 juillet 2015, dont le titre était « L’Islam n’est pas le nazisme en pire, il est le point culminant de la barbarie humaine » »

Qui pourrait croire que nous sommes encore dans un Etat de droit en France depuis le jour où l’on a sorti l’islam des caves pour en faire le maître de nos cités ?

Aujourd’hui, il y en a que pour l’islam et les musulmans. Ils ont toutes les faveurs de la république, traités comme des seigneurs, couvés et courtisés pour ne pas gâcher cette chance inouïe de les avoir parmi nous. Ils peuvent tuer, violer, terroriser, cracher leur venin sur la république, bafouer, transgresser ses lois et piétiner ses codes, dealer,  brûler son drapeau, siffler son hymne national, la mettre à feu et à sang, poser des bombes dans ses lieux de vie, la plonger dans l’horreur, transformer ses cités en zones de non-droit, s’attaquer à ses forces de l’ordre, ses militaires et ses soldats de feu.

Vraiment une chance pour la France qui a bien reçu 5/5 le message des agents de la propagande nazislamiste qui pullulent en son sein et qui font preuve d’un zèle incroyable pour en faire la prochaine concubine de l’islam.

Pour mettre toutes les chances de son côté afin de concrétiser son rêve de future concubine de l’hydre musulmane , elle commence d’ores à jeter de la Roche Tarpéienne ses vrais enfants qui s’opposent au péril de leur vie à son projet suicidaire et criminel et  à voiler chaque jour ses libertés publiques qui ont beau être inscrites en lettres d’or dans sa Constitution qui sera condamnée à disparaître  pour laisser la place à la Charia.

Pour  gagner les faveurs de l’islam et ses égorgeurs de la liberté assoiffés de sang humain, la France  ne ménage pas ses efforts et consent tous les sacrifices  indispensables, se renier soi-même et cracher sur sa propre histoire pour ne pas froisser la susceptibilité pathologique de son futur concubin. Hyper jaloux et possessif, sadique et cruel, nombriliste et narcissique, fermé sur lui-même comme une huître et au Q.I. qui ne dépasserait pas celui d’une crevette, fruste et ultra-violent, inculte et complexé.  Le seul à se croire beau c’est pourquoi il ne supporte pas l’idée même d’une présence de quiconque qui pourrait lui faire de l’ombre. Paranoïaque et schizophrène il voit ses ennemis partout surtout quand ils ne sont pas là et veut toujours avoir raison contre les évidences. Un psychopathe incurable et mortifère. Un Thanatos de la pire espèce, un danger mortel pour le vivant qui se rêve en maître de l’univers et quiconque n’abonde pas dans le sens de ses délires mégalomaniaques et ne croit pas en lui est un homme mort. Il veut être celui qui veut sceller le destin de la vie sur terre.

Mais autant faire entendre la voix de la raison à un musulman qui soigne son cancer à l’urine du chameau sur recommandation de son gourou infâme que de sortir la France de sa bulle amoureuse de l’hydre musulmane et lui ouvrir les yeux sur l’issue tragique de ce concubinage. Elle ne s’écoute plus elle-même, impatiente de fêter le grand soir de sa première nuit de noce funeste avec ce serpent monstrueux et effrayant qui va la réduire en cendres.

Et dès que des voix s’élèvent et sont relayées  par ses nobles citoyens pour dénoncer cette alliance contre-nature comme si l’on mariait la carpe et le lapin ou le nazisme avec la démocratie, elles sont forcément stigmatisées, diabolisées et réduites en silence comme c’est présentement le cas de Monsieur Stéphane Bournet élu de Meyzieu, président du Plie Uni-Est qui a commis le pire sacrilège qui puisse exister dans cette France-bananière et qui a été lamentablement jeté aux orties par les socialistes de Vénissieux,

PLIE http://venissieuxinfos.fr/stephane-bournet-president-du-plie-uni-est-revoque/.

Un châtiment digne des tribunaux de l’inquisition chariatique. Aujourd’hui on censure et on exclut demain on décapitera sur la place publique. Tellement outré par un tel acharnement sur cet homme que je n’oserais pas qualifier et je préfère laisser le soin aux électeurs d’expédier les laquais socialistes de l’islam là où ils auront à goûter aux joies de la Charia, est d’avoir osé retweeter mon article :

salembenammar.wordpress.com/2015/07/18/lislam-nest-pas-le-nazisme-en-pire-il-est-le-point-culminant-de-la-barbarie-humaine/

Il ne fait pas bon en France de relayer les écrits de ce « pestiféré » de Salem Ben Ammarhttp://ripostelaique.com/nouvelle-charia-socialiste-interdit-de-relayer-articles-de-salem-ben-ammar.html

Banni du paysage médiatique comme beaucoup de ses semblables combattants contre l’islamisation de la France, dont le seul crime est de faire tomber le masque de l’hydre musulmane et d’alerter ses concitoyens sur les faux-semblants des musulmans, de véritables légions d’envahisseurs sous le masque de paisibles croyants, qui n’ont que haine et mépris pour les valeurs de la république, allaités au biberon du racisme, de l’antisémitisme et du suprémacisme.

Nous sommes en France me dit-on, mais cette France-là n’est pas la mienne. Je ne peux me reconnaître dans cette France qui lapide son héritage voltairien et jauréssien en échange d’une place au club fermé des nations-risées- de l’humanité.  Une France fasciste et liberticide gouvernée par les lois scélérates de la Charia. Une France qui se donne à la théocratie musulmane n’est plus France, elle est la honte de l’humanité. Je ne peux que condamner cette France qui doit répondre un jour pour sa trahison de ses valeurs jalousées pourtant dans le monde entier et qui ont fait sa gloire et sa splendeur dans un passé récent. Au lieu de se remuscler et se revitaliser en renouant avec ce qui a fait sa force, elle préfère lécher les babouches aux forces envahisseuses en multiplient les gages de bonne volonté à leurs égards et leur  témoigner de son attachement indéfectible aux valeurs de l’islam qui lui feraient regretter son Moyen Age autrement plus humain, riche, fécond, joyeux, apaisé et non-violent.

La France se fait Hara-Kiri et se désintègre pour réussir sa dissolution macabre  dans l’Oumma islamique.

Aux femmes musulmanes : vous insultez la liberté en faisant du voile un signe de liberté

Je sais que la condition féminine laisse à désirer partout dans le monde  et plus encore dans les pays soumis aux lois scélérates et totalitaires de l’islam.

Des femmes se battent pour ôter le carcan des religions et le poids des traditions.

Là où j’ai mal  à mon âme et me sens blessé dans mon humanité  est de voir des femmes musulmanes en France  qui jouissent d’un espace de liberté qui fait rêver leurs coreligionnaires féminines dans le monde musulman en butte à l’injustice, l’oppression, le viol, la lapidation, l’analphabétisme, la répudiation, afficher leur état de soumission et d’inféodation  à l’homme au nom de la liberté sans en connaître ni le sens ni la symbolique.

Savent-elles qu’en employant ce mot  elles commettent un outrage moral à toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont donné leur vie pour que la femme ne soit plus une majeure incapable et ne continuent pus à vivre dans l’ombre d’un homme ?  La liberté est celle de faire de la femme l’égale de l’homme.

De quelle liberté parlent-elles de celles  où l’on agit sans contraintes morales et idéologiques ou celle d’un oiseau en cage contre son gré ou de celle qui incite la femme à voiler sa honte de sa féminité ? Est-ce que les femmes non-voilées sont-elles indécente et impudiques et ont-elles moins le sens de la dignité humaine que les femmes voilées ou enveloppées dans leur linceul ?

La dignité humaine est avant tout le refus de se plier  des lois des hommes érigés en dogmes religieux ?

La vraie liberté  est de se révolter contre la main mise de l’homme sur leur vie. De réduire le gouffre qui les sépare de leurs hommes en cessant d’être des ventres porteurs et des champs de labour sexuel. Quelle image renvoie-t-elle à la femme musulmane vivant sous le régime de la charia et qui aimerait tant sortir de son bagne pour vivre son humanité et féminité en Occident ?

C’est trop facile d’affirmer sa liberté quand on ne fait rien pour briser les barreaux de sa prison mentale et culturelle et non pas se mentir à soi en faisant croire que la manifestation de son état d’aliénation est un choix libre et consenti.

Quand on est libre on a pas besoin de porter les signes extérieurs de son calvaire d’être femme dans des milieux ouvertement machistes et liberticides. De par le port du voile partiel ou intégral on signifie à l’autre qu’on porte le deuil de notre espoir de s’émanciper un jour, de changer le cours injuste de sa vie et d’être l’égale de l’homme. Une liberté qui prive les femmes de leurs droits les plus élémentaires est-elle liberté ?

Aucune religion n’a été facteur de liberté humaine et bénéfique à la condition féminine et de surcroît l’islam, le pire ennemi des droits humains et notamment ceux des femmes.

.La pire offense faite à ce mot est son emploi par ces femmes qui rejettent la liberté au nom de leur liberté de vomir leur humanité. On ne se cache pas de la vue de ses semblables on a honte de se regarder dans leur miroir de vérité sur lequel qui se reflète notre condition d’esclave de son maître.

Si ces femmes étaient aussi libres pourquoi ont-elles si grandement besoin de se grimer en macchabées si ce n’était pas pour témoigner à l’homme dominateur dont sa religion l’a élevé au-dessus d’elle pour la cantonner au rang de domestique à tout faire,  de sa résignation à son pouvoir en lui fournissant des gages quant à leur complexe d’infériorité et leur mépris d’elle-mêmes ?

Il n’y a pas de liberté qui tienne quand on arbore des signes d’appartenance à une religion qui fait de la femme un rebut humain.

Il n’y a pas de liberté dans le voile, il y a l’offrande faite de sa liberté à ses maîtres et bourreaux.