L’islam, cette machine infernale à déshumaniser l’homme

Plutôt que de qualifier les musulmans d’idiots comme l’avait fait feu Abdelwahhab Meddeb, il faut chercher pourquoi ils ont fait de la mort une autre manière de vivre leur existence terrestre au point tel que la mort est leur idéal de vie ? Tout simplement qu’est-ce qui fait que les musulmans sont-ils de la néantisation de soi et de la négation de leur vie ?

Des questions existentielles qui puisent leurs sources dans l’islam lui-même, ce culte de la mort de la vie.

Pour savoir si une religion rime avec la joie de vie et le bien-être il faut aller à la rencontre de leurs fidèles à la sortie de leurs lieux de culte. La palme de la tristesse revient incontestablement aux musulmans. Ils portent sur eux toute la misère du monde, on dirait des croque-morts dans un enterrement. A croire que leurs prières collectives ne leur procurent que désarroi et mal-être.

Dès sa naissance, le musulman est jeté dans l’eau du bain sulfurique de l’islam. On le considère déjà mûr pour se voir greffer les versets diaboliques dans ce qui lui font office de neurones.

http://www.bebemuslim.fr/archives/p1-1.html.

Ni émerveillement ni développement de l’imaginaire chez l’enfant, le Coran fait ses ravages sur son cerveau. On le gave comme un producteur de foie gras gave le canard.

On lui inocule le virus du djihad, de la violence, de la haine de soi et de l’autre, bien souvent ce Juif qui hante leurs nuits et jours du berceau jusqu’à la mort.

On est adulte avant même d’être sorti de l’adolescence, Les juristes musulmans fixent la majorité pour les filles dès l’apparition de leurs premières règles et chez les garçons dès leur première éjaculation. Il n’y a pas un âge légal fixe qui varie d’un individu à l’autre.

Quand les enfants parmi vous atteignent la puberté, qu’ils demandent permission avant d’entrer, comme font leurs aînés » (Sourate 24 La Lumière, verset 59).

La personnalité du musulman n’est pas ce qui constitue la personne en tant que telle, qui la rend intellectuellement, psychiquement, moralement, physiquement distincte des autres. Je suis donc j’existe, elle est déterminée par le Coran et la Sunna. Le musulman est ce que l’islam fait de lui, un mouton dans la bergerie mais capable de se muer pour les besoins de la cause en loup. Il n’existe pas pour soi mais pour son groupe.

C’est pourquoi plutôt on entame le processus d’endoctrinement et de gravage dans sa mémoire du Coran plus on est sûr de gagner le pari de faire de lui le musulman qu’il doit être à l’âge adulte. Un être lobotomisé et dépourvu de son libre-arbitre.

Ce n’est pas par hasard si le monde musulman est si peu créatif, ingénieux et entreprenant. En cherchant à privilégier l’éducation religieuse aux détriments de l’éducation -alors qu’en islam les deux n’en font qu’un- il s’est enlisé irréversiblement dans les sables mouvants de l’ignorance et l’obscurantisme.

Tant que les pays musulmans n’ont pas appris et compris que la vraie éducation n’est pas celle qui consiste de faire d’un enfant un bon musulman mais un futur citoyen conscient et responsable ils n’ont aucune chance de rattraper le train du progrès humain.

Le sacrilège n’est pas de leur raconter des contes de fées,de leur faire la lecture des livres pour enfants et de leur chanter des mélodies, c’est leur bourrer le crâne avec un enseignement néfaste à leur développement psychomoteur.

« Il n’y a d’Allah qu’Allah et Mahomet est son prophète », qu’on leur répète à longueur de journée, comme si ce slogan mortifère devrait leur suffit pour éveiller leur curiosité intellectuelle et aiguiser leur sens de créativité. Mais quand un message est inintelligible il faut le répéter inlassablement afin que l’on finisse par être assimilé et non pas compris.

Noyés dans les eaux boueuses nauséabondes du Coran ils ne peuvent voir le monde qu’à travers sa lorgnette obstruée. Ils sont comme des aveugles sans chien guide perdus dans la jungle urbaine d’une mégapole du tiers-monde.

De tous les « croyants » du monde ils sont les seuls pour qui le vrai repos est celui qu’ils auront dans la tombe. Le salut est dans la mort. Ce qui en dit long à leur état de déliquescence mentale et psychologique.

Ils sont shootés comme des fous aux bruits assourdissants des haut-parleurs des 5 appels à la prière. Leur vie ressemble à des chambres de torture. Ils n’ont d’horizon que la haine d’eux-mêmes et l’idéalisation d’un dieu illusoire et fantasmagorique qui les manipule comme un chef marionnettiste fait valser ses marionnettes, sauf que le premier le fait pour empoisonner la vie des hommes.

L’homme musulman n’est pas dans l’estime de soi, un esclave soumis à son maître, vit dans la crainte de l’enfer, il n’est qu’une poussière de son vivant.

Ne parlons pas de leur prophète, il est au-dessus de tout, en tant que créateur de le religion de la négation de la vie humaine et du culte du suicide stade ultime pour tous les musulmans qui veulent partouzer halal dans l’au-delà mais non sans avoir satisfait le rite de passage : entraîner l’autre dans sa propre mort. Ainsi ceux qui tuent au nom d’Allah ne sont en réalité des suicidés de l’islam.

Un mouroir à ciel ouvert, c’est ça le monde de l’islam et le musulman est convaincu que la seule voie pour tous les hommes est la mort de la vie.

Il n’est pas étonnant que leurs femmes ressemblent de plus en plus à des spectres et des épouvantails qui effraieraient Frankenstein et Dracula et tous les princes des ténèbres.

Le jour est une éternelle nuit pour les musulmans, c’est pourquoi ils ne voient jamais le bout du tunnel dans lequel ils y sont depuis 1439 ans.
Pauvres humains pour qui la tristesse est leur seul lot de consolation. Les musulmans broient du noir et ne cessent de transformer leurs corps en cendres pour évacuer leur propre dégoût d’eux-mêmes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

En Tunisie, tout pour Allah et rien pour les hommes

5700 mosquées en Tunisie, soit une mosquée pour 2000 habitants avec obligation de construire une mosquée dans tous les programmes immobiliers et de constructions de contres commerciaux.

Combien de lits d’hôpitaux par nombre d’habitants ? Combien de médecins pour 100 habitants ? Combien d’élèves par classe ?  Combien de kilomètres de routes goudronnées ? Combien d’autocars publics par habitants ? Combien de kilomètres de voies ferrées pour 1000 habitants ? Combien de laboratoires pharmaceutiques et biologistes dans tout le pays  ? Combien de bourses d’études par étudiants ? Combien bien de terrains de sport dans tout le pays ? Combien de brevets scientifiques, techniques et industriels par habitants ? Combien de MJC, de piscines, d’espaces verts, de médiathèques, de ludothèques, de clubs de loisirs, d’ateliers d’expression écrite et orale, d’aires de jeux par 1000 habitants ? Combien de sans abris et des mal logés ? Combien de ludothèques, de médiathèques  Combien de livres traduits ? Combien de salles de cinémas et de théâtres dans tout le pays ?

Combien d’heures de lecture par an et par habitant ? Combien d’affaires policières non élucidées ? Combien de détenus dans les prisons ? Combien d’enfants abandonnés ? Combien de maisons non équipées de points d’eau et branchées sur lle réseau électrique ? Combien d’enfants souffrant de malnutrition ? Combien de centres d’accueil pour femmes battues par habitant ? Combien d’enfants abusés sexuellement sans suivi psyschothérapeutique ?

Le peuple manque de tout et Allah ne manque de rien. L’islam est le pire obstacle au développement qui puisse exister.

Mrs les musulmans : le sionisme n’est pas au judaïsme ce que l’islamisme est à l’islam

Les musulmans dits « modérés » comme si la drogue islam pouvait être consommée à petites doses ne sont pas à court d’arguties fallacieuses pour innocenter l’islam et enfumer leur auditoire, sont bien les rois de l’esbroufe.
En effet, ils soutiennent, sans être certainement convaincus eux-mêmes, que le sionisme est au judaïsme ce que l’islamisme est au judaïsme.
Indépendamment du fait que le sionisme et le judaïsme ne font pas la pair et les sionistes ne massacrent pas les Juifs au nom de leurs idéal politique et restent très attachés à la notion de la patrie, contrairement aux islamistes qui professent un islam totalitaire sans séparation entre le séculaire et le séculier; tuent leurs propres coreligionnaires  et oeuvrent à la destruction de leurs pays en tant qu’entités nationales.
L’islam et l’islamisme sont les deux faces d’un même miroir, les dissocier les deux revient à briser le miroir musulman lui-même. L’islamisme n’a pas attendu la moitié du XIXème  siècle comme pour le sionisme fondé sur une revendication politique, du retour à la terre promise, pour voir le jour. Il est l’islam  lui-même. Tel que Mahomet a laissé en héritage aux musulmans.
Condamner l’islamisme revient pour eux à condamner l’islam lui-même. Sinon définir l’islamisme comme étant l’islam politique revient à amputer l’islam de ses composantes sociétales et cultuelles.
L’islam est une religion holiste contrairement à ce que pensent les musulmans. Ce qu »on appelle islamisme est une réalité une application stricte et fidèle de la feuille de route mahométane dans toutes ses dimensions temporelles et intemporelles. Il est l’islam tel qu’il doit-être purifié de toutes les scories extérieures qui prône un retour aux sources. L’assimiler au sionisme est une vue de l’esprit et une mauvaise foi manifeste.
Le sionisme n’a pas la prétention de rénover le judaïsme ni prêcher l’application littérale des textes talmudiques. A la différence de l’islamisme, il n’instrumentalise pas le politique à des fins spirituelles ni ne vise à régir la vie des hommes dans ses moindres petits détails.

Les Nord-Africains ne sont pas plus arabes que les terriens ne sont des martiens

Je ne cesse de le répéter inlassablement que les Nord-Africains ne sont pas arabes quand bien même ils le revendiquent. Ils ne sont pas plus arabes qu’un terrien n’est martien.

http://www.amazighworld.org/history/index_show.php?id=642507

Il est grand temps aussi que ceux pour qui Nord-Africains= Arabes revoient leur équation comme être arabes c’est être forcément être musulmans ou inversement alors que les Arabes et leurs fac-similés nord-africains, irakiens, syriens, égyptiens, soudanais du nord, djiboutiens et mauritaniens, tous ces pays qui sont de locution arabe, ne représentant même pas 20% de la masse des musulmans au monde. Ce n’est parce qu’ils sont eux-mêmes dans la quasi ignorance si ce n’est dans la méconnaissance totale de leurs racines que l’on va pour autant les identifier comme une branche de l’arbre arabe.

https://numidia-liberum.blogspot.com/2012/08/identite-maghrebine-la-genetique.html

Parler arabe et professer l’islam ne fait pas d’eux des Arabes comme si les Latinos sont des Espagnols.

Je conseille même à ceux qui font l’amalgame entre Arabes et Nord-Africains de comparer leur ADN avec ces derniers qu’ils ont peut-être plus de chance qu’eux d’avoir du sang « arabe » dans les veines.  Le sang n’a pas d’origine il est surtout tout humain.

Ils parlent arabe, ils se disent eux-mêmes arabes mais ils ne le sont pas. Et ceux qui voient en eux les Arabes qu’ils ne sont pas qu’ils apportent la preuve biologique et historique de leurs assertions. De leur ignorance ils font un postulat.

Il n’y a pas de honte d’être arabes, car personne ne choisit son milieu de naissance mais la honte ce sont les préjugés cultivés sur des supposées origines pour légitimer leur haine des Arabes qui ne sont pas ceux qu’ils croient. Ces Arabes sont les propriétaires des grands palaces parisiens, du PSG et du Printemps.

Ceux qui peuplent leurs cités et leurs prisons sont issus de l’immigration nord-africaine qu’on a fait venir en France au temps des 30 glorieuses, non pas pour apporter une plus-value au pays mais pas pour enrichir le grand capital et accomplir les tâches que les enfants du pays ne veulent pas réaliser.
Il y a un réel problème de greffe mais on aurait dû anticiper le phénomène plutôt que de pleurer sa peine.

Enfin, il n’y a pas pire insulte à mes oreilles quand on voit en moi l’Arabe que je ne suis pas. Je le serais je l’aurais assumé car on ne choisit pas ses origines. Mais ne l’étant pas je ne saurais l’accepter.

L’islam finira par mourir de sa propre mort

L'horreur en plein Paris - Photo des attaques terroristes

L’islam ne rate pas un jour sans déverser son Tsunami terroriste sur le monde. Il n’épargne personne ni les siens ni les aires à conquérir. Encore ce matin en Irak, 35 morts lors d’un double attentat au nom d’Allah Akbar.

Rien ne semble l’arrêter dans son déchaînement de crimes contre l’humanité. Ses fidèles ont beau être sa cible privilégiée mais il semble parfaitement s’en accommoder, ne sont-ils pas aussi ses martyrs au même titre que les escadrons de la mort tombés sur le sentier d’Allah ?  à se demander même plus ils subissent ses foudres meurtriers plus ils se vengent sur les « infidèles » comme s’ils voulaient apaiser sa soif insatiable de sang humain.

Pour me rassurer j’essaye de croire que jamais l’islam ne dominera le monde tant que 75%  de l’humanité ne sont pas soumis à sa dictature mortifère et sanguinaire. Car la guerre à l’islam est inévitable et il ne peut continuer  à mener la sienne impunément.  Un jour les chrétiens qui ne tendent pas la joue à l’ennemi sans réagir, les Hindous, les enfants de Confucius, les Juifs, les Évangélistes, les orthodoxes, les bouddhistes, les Latinos, les athées, les agnostiques, les irréligieux , les apostats de l’islam, les patriotes occidentaux sont encore de la partie.

Je ne vois pas non plus comment l’islam miné par ses dissensions internes depuis sa naissance peut dépasser ses clivages politiques, théologiques, liturgiques, voire ethniques, pour imposer sa dictature à l’humanité tout entière ?

Les musulmans peuvent toujours se gausser sur la prétendue vitalité de leur idéologie, mais ils oublient le climat de rejet massif qu’elle suscite. L’islam est certainement le système politico-religieux le plus haï au monde. Il fait lui-même le lit de ses ennemis. Sa vraie victoire sera le jour où les musulmans offriront de lui une image apaisée et pacifique et comprendront que le monde appartient aux hommes qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour le bien commun de l’humanité.

La terre n’est pas la propriété des idéologues, elle est un legs de nos ancêtres que nous devons protéger et faire prospérer pour le bien-être des générations futures.

D’autres dictateurs délirants, mégalomane qui se voyaient en maîtres du monde ont voulu faire d’elle leur royaume, ils ont eu une fin tragique. Mahomet le premier avait connu une triste fin avec la majorité de ses successeurs, ses propres petits enfants et ses proches.

Il est grand temps que les musulmans révisent leurs ambitions démesurées et freinent leurs ardeurs velléitaires qui pourraient un jour se retourner contre eux.

Qu’ils apprennent à se tuer au travail et oeuvrer pour le bien-être matériel et intellectuel et de leur descendance future. La vraie vie est celle que l’on édifie ici-bas, car dans ce qu’ils appellent l’au-delà c’est le néant. Ils n’ont pas compris qu’ils sont les vrais dindons de la force mahométane et le paradis n’est pas plus vrai que le voyage nocturne intergalactique de Mahomet.

Un dieu qui ordonne de tuer est tout sauf un dieu. il ne peut être qu’à l’image de celui qui l inventé en toutes pièces en l’occurrence Mahomet. Cet immonde personnage  qui aurait pu être le père géniteur de Mao, Hitler, Staline, Pol Pot, Jack l’éventreur, Dutroux, Ben Laden, Sadam, Al-Hajjaj, Omar Al-Bachir, et toutes les figures les plus sinistres des crimes contre l’humanité.  et cherchent à combler le gouffre de retard qui les sépare du wagon de queue, plutôt que prendre leurs vessies pour des lanternes.

L’utopie est une malédiction, quand elle devient le pain quotidien des damnés de la terre qui trouvent dans la violence terroriste un exutoire à leur misère sociale, affective, intellectuelle et matérielle.

*Pour « dominer » le monde, il faut ouvrir les écoles, s’affranchir de la main mise du pouvoir religieux sur la vie de la cité, donner leur dignité aux hommes et traiter les femmes comme des égales.

« Dominer » le monde c’est aussi arrêter de discriminer l’autre différent de soi parce qu’il est juif, chrétien ou apostat.

Le monde a survécu au nazisme, il survivra à ceux qui veulent le détruire pour se le soumettre.

Croire y arriver par l’effroi et la terreur c’est ne faire que renforcer les forces hostiles à l’islam qui contrairement aux musulmans sauront s’unir pour défendre la pérennité de l’humanité avec des arguments autrement plus redoutables et convaincants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Peut-on être femme et croyante et surtout femme et musulmane ?

 

« Je n’ai laissé derrière moi une cause de tentation plus funeste aux hommes que les femmes. » Chères musulmanes voilées ou pas et quoi que vous fassiez vous restez une calamité absolue pour votre Mahomet que vous chérissez tant comme une victime fascinée par son bourreau. « Je n’ai pas vu une femme au paradis elles peuplent l’enfer comme les rats dans leurs tanières. » Des propos qui doivent lui valoir mépris et une bonne corde s’il était de ce monde et vous le vénérez comme si vous étiez dépourvues de discernement ou plutôt de « foi et de raison »

De peur de vous voir égarées dans le mauvais chemin il vous a mis sous la tutelle éternelle de vos hommes qui ont autorité sur vous et auxquels vous devez obéir au doigt et à l’oeil si vous voulez être parmi les 72 prostituées d’Allah qui lui sont promises au grand bordel du Fardaouss. 

Il ne vous pas suffit de remplir votre devoir cultuel vous avez l’obligation de préserver votre chasteté et de n’être que sa petite chose, la propriété de vos hommes dont il peut disposer selon son bon vouloir et ses envies. 

Vous êtes tenues de remplir vos devoirs conjugaux sauf en périodes de menstrues et gare à vous si vous ne vous vous y soumettez pas car vous courez le risque de vous exposer à la lapidation des anges maléfiques toute la nuit selon votre prophète : « Quand l’homme invite son épouse au lit, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit en colère contre elle, les anges la maudissent jusqu’au matin. » [Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n°1749]

Comment les anges peuvent-ils être des justiciers au service de vos hommes qui sont vos dieux sur terre  ? Quel crédit donneriez-vous à cette théologie ultra-sexiste et sado-masochiste qui dénie le droit à la femme de disposer pleinement de son corps ? 

Il est prescrit au musulman de corriger la femme désobéissante et rebelle et vous-mêmes vous semblez vous en accommoder parfaitement sans rechigner en donnant l’impression que vous en éprouvez une certaine jouissance organique.

“ Les hommes ont « autorité » [qawwâmûna] sur les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes « à leur mari » [qânitât], et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leur époux, avec la protection de DieuEt quant à celles dont vous craignez la désobéissance [nushûz], exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et « frappez-les » [wa-dribûhunna]. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Dieu est certes, Haut et Grand ! ” S4.V34.

Encore un mystère impénétrable comme cette prescription coranique qui assimile le corps de la femme à un champ qu’il est permis de labourer autant que faire se peut.

Al Baqarah-223. Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance. Craignez Dieu et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux croyants !

Que nous ont-ils apporté ces Arabes, décapeurs de la mémoire des peuples ?

Ils ont violé nos femmes et les ont réduites en esclaves sexuelles pour leur harem

Ils ont déporté nos jeunes et nos enfants pour en faire des gholmans dans leurs palais

Ils ont perpétré des atrocités parmi les pires de l’histoire universelle

Ils nous ont colonisé au prix du sang et des larmes de nos aïeux

Ils ont fait du peuple de l’histoire que nous étions des pantins de l’histoire aujourd’hui

Ils ont commis un génocide, nié et occulté

Ils ont brûlé nos terres et ravagé nos cultures et nos pâturages

Ils ont tout ravagé, pillé, vandalisé et détruit nos vestiges historiques

Ils ont fait de nos vertes contrées des paysages lunaires comme les leurs

Ils nous ont imposé leur culture et leur religion par la force de l’épée

Ils ont broyé dans leur broyeuse infernale notre âme et notre essence

Ils ont fait de leur langue notre langue maternelle

Ils ont dissous la nôtre dans leur bain acide

Ils ont fait de leur prophète criminel contre l’humanité notre modèle d’homme

Ils ont fait passer leur invasion invasion barbare dévastatrice pour une épopée

Ils ont fait de nous des Arabes que nous ne sommes pas

Ils nous ont ravalés au rang  d’éternels dominions

Ils ont fait de leur mode de vie et de leur système de valeurs les nôtres

Ils nous ont assujettis, abrutis et abêtis

Ils nous ont enfermé dans leur bunker d’ignorance

Ils nous ont aliénés à leur dogme liberticide et mémoricide

Ils nous ont divisé en Arabes et en Berbères

Ils nous ont apporté l’obscurantisme et le fanatisme

Ils ont inoculé en nous le déni de ce que nous sommes vraiment

Ils ont banni de l’enseignement de notre histoire ses composantes juives et chrétiennes

Ils nous ont dépouillé de notre identité

Ils nous ont spolié notre richesse patrimoniale

Ils ont fait de nous des égarés de l’histoire

Ils ont embrouillé notre lecture de notre véritable histoire

Ils ont voilé et décapité notre histoire

Ils nous ont coupés de nos racines ancestrales

Ils nous ont interdit de donner des noms berbères à nos enfants

Ils ont effacé de notre mémoire notre histoire millénaire

Ils nous ont façonnés dans le moule de l’arabo-islamité

Ils nous ont obstrué l’avenir en nous faisant perdre notre mémoire passée