Aux musulmanes voilées, le voile est le viol de la liberté de la femme et de sa dignité

 Voilées : Quand on vit en France on ne se voile pas
Voilées vous associez le port du voile à votre liberté de conscience, c’est votre droit. Mais vous avez tout faux car la conscience ne s’affiche pas et ne montre pas ses formes et ses couleurs. C’est la liberté de croire ou de ne pas croire aussi et la façon dont on la vit sans en faire un tout un tintamarre.
Cette liberté de conscience est garantie par la loi française mais sous réserve qu’elle ne constitue pas un trouble à l’ordre public et ne représente aucun danger pour l’unité de la République.
Le port du voile est justement une atteinte grave et sérieuse à la cohésion nationale. La loi de l’islam ne doit pas primer sur la loi de la République. Vous êtes les bienvenues aux sorties scolaires mais sans votre voile qui porte en lui les germes destructeurs et négateurs des valeurs de la République. Vous ne pouvez pas être françaises et voilées.
Une Française attachée à la laïcité et éprise des idéaux républicains se garde de manifester sa différence religieuse dans l’espace public.
Vous ne pouvez témoigner de votre loyauté et fidélité à la France avec un voile qui est  le symbole de votre état d;asservissement et assujettissement à une idéologie impérialiste et conquérante. Vous êtes un épouvantail agité par vos maîtres pour créer la zizanie et le désordre dans ce pays. Avec votre torchon vous empoisonnez la vie des Français depuis 30  ans. 
Vous représentez une menace pour la paix sociale en France.. 

Avec votre voile vous servez votre cause et non pas celle du pays qui vous accueille et qui a fait de vous des citoyennes à part entière. Or, ce n’est pas avec votre torchon hideux et effrayant sur la tête que l’on va vous croie quant à votre volonté de vivre dans le respect de son identité historique et culturelle.
Vous dites que la France est votre pays alors la balle est dans votre camp pour vous mettre au diapason de sa population.
Si le voile était la manifestation de votre pseudo liberté de conscience il n’aurait pas été une obligation sur ses terres.

Les Tunisiens récoltent ce qu’ils sèment

Un peuple qui rejette ses enfants juifs n’est pas le mien.

Un peuple qui se veut plus palestinien que tunisien et qui honore un drapeau qui n’est pas le sien n’est pas le mien.

Un peuple qui se prend pour le libérateur de la Palestine alors qu’une partie de son territoire est sous occupaton des terroristes avec l’aide du Hamas n’est pas le mien.

Un peuple qui vit dans le déni de ses vraies origines et s’apparente aux Arabes de la Péninsule arabique qui n’ont que dédain et mépris pour lui n’est pas le mien.

Un peuple qui détruit sa mémoire historique car insultante à l’islam n’est pas le mien.

Un peuple qui se nourrit de la haine des non-musulmans n’est pas le mien.

Un peuple rongé par le bigotisme et le fanatisme n’est pas le mien.

Un peuple qui juge les hommes à l’aune de leur foi en islam n’est pas le mien.

Un peuple obsédé par le bien-être de religion plutôt que celui de la patrie n’est pas le mien.

Un peuple dont les hommes traînent leur ennui dans les cafés à fumer la chicha plutôt que de suer sang et eau pour subvenir à leurs besoins n’est pas le mien.

Un peuple qui laisse impuni les meurtriers de Chokri, Lotfi, Mohamed, ses forces de l’ordre et ses militaires n’est pas le mien.

Un peuple qui utilise son bulletin de vote pour achever sa patrie n’est pas le mien.

Un peuple qui a vendu son âme aux Turcs et aux Qataris n’est pas le mien.

Un peuple qui ne bouge que pour ses devoirs cultuels et ne sent pas concerné par les affaires terrestres n’est pas le mien.

Un peuple qui a enfanté les destructeurs de la Syrie n’est pas le mien.

Un peuple qui est dans le déni de ses origines n’est pas le mien.

Un peuple qui vote pour les terroristes n’est pas le mien.

Un peuple qui promet le terroriste jamais repenti Rached Ghannouchi président de son Parlement n’est pas le mien.

Un peuple qui a fait d’un illuminé, un vaurien, un être dépourvu de charisme et de personnalité, terne et sans relief, salafiste dissimulé son président n’est pas le mien.

Un peuple qui s’en remet à son Allah pour le sortir de du fond du gouffre n’est pas le mien.

La France n’aurait jamais dû ouvrir ses portes aux ressortissants de ses ancienne colonies

Les Russes blancs, les ex-Yougoslaves, les Polonais, les Chinois, les Vietnamiens, les Juifs, les Hindous, les Cambodgiens, les Laotiens, les Grecs,

les Espagnols, les Chrétiens d’Orient, les Portugais voire les Chrétiens noirs africains se sont toujours ont su se greffer pour certains d’entre eux sur la culture française sans pour autant perdre leurs âmes et restés eux-mêmes.

Ils ont tous fait preuve de reconnaissance envers la France et respectueux de ses lois et de son mode de vie. Ils y ont apporté un plus dans de nombreux domaines tels que les Juifs, les Russes, les Polonais et les Espagnols ou les Grecs mais pourquoi ce n’est pas le cas des autres qu’on ne peut plus désigner par leurs origines comme si c’était un sujet tabou ?

On ne leur demande pas de s’intégrer, de s’assimiler juste de composer avec leur nouvel environnement et de faire en sorte de ne pas le bouleverser, de le bousculer, de faire désordre et de chercher à le façonner à l’image de celui qu’ils ont laissé derrière eux ou plutôt qu’ils ont fui pour la majorité d’entre eux, car invivable et inhospitalier. Onmn leur demande tout simplement de faire l’effort de s’adapter et de témoigner de leur volonté de se comporter en invités soucieux des règles de convenance de leur pays d’accueil.

En arrivant dans ces pays ils devraient savoir qu’il n’a rien en commun avec leur façon d’être et de vivre et que ses mœurs, la mentalité de ses habitants et son modèle societal sont à des années-lumière des leurs. Si ce pays avaient franchi le Rubicon du développement et est à la pointe du progrès humain ce n’est certainement pas en refusant de se regarder dans le miroir des temps présents et fantasmant sur la renaissance des temps passés. Il a brisé les barres de sa prison religieuse.

Quand on vient chez l’autre ce n’est pas pour se faire son procureur et son détracteur et le couvrir de mépris et d’invetctives. Comme si on lui reprochait de ne pas être à l’image du modèle d’homme dessiné par notre religion. Et dans ce cas-là pourquoi ne pas être allé là où l’homme est censé sortir du même moule que soi. Sauf que cet homme en question ne souhaite pas que l’on vienne le troubler dans son quotidien et que certainement il ne vous offre pas des conditions de vie matérielles et une qualité de soins et de protection sociale attrayantes et idoines.

Et en venant chez c’est aussi la preuve qu’on est soi-même en situation d’échecs chez soi que l’on a pris le large pour fuir la misère et les injustices. Parce que chez cet homme tant honni par votre religion il y a de place pour tout le monde et personne n’est à la rue.

On ne migre pas pour changer le monde on migre parce qu’on a pas le choix et que l’on a des avantages à en tirer.

Au lieu d’apprendre de vos sociétés d’accueil et de vous inspirer de leur exemple dans l’espoir qu’un jour vous pourrez transposer leur expérience chez vous vous jouez à leurs juges et bourreaux.

Chère dinde voilée : Quoi que tu fasses pour Mahomet ta place est enfer

Chère voilée, des années que je ne cesse de te le rappeler mais tu continues à faire la sourde oreille à cause de ton voile qui te colle aux oreilles comme une colle superglue, je persiste et signe, quoi que tu fasses, voile ou pas voile, soumise ou insoumise, bonne mulmane ou pas, le paradis n’est pas pour toi.

Autant croire que le voile est ta montgolfière qui te fera t’envoler dans le ciel avec Mahomet pour partager son intimité que de t’imaginer même pas dans tes rêves les plus érotiques que tu seras parmi les 72 poupées gonflables promises aux Terminators musulmans qui eux-mêmes ont été dupés par Mahomet.

Qui peut croire que la paradis que Mahomet aurait pu dessiner autrement s’il avait vécu en Amazonie serait un Eldorado du stupre sauf les pervers et obsédés sexuels ? 

Quoi qu’il en soit tu dois cesser de voiler la réalité car ton voile est le reflet de ton déni des évidences et la honte que tu as de ta féminité. 

Mahomet, le prophète du machisme, est suffisamment clair avec toi, tu dois accepter sa vérité il ne t’aime pas. Il n’a que dédain et mépris pour toi. 

Tu es pour lui un être maudit, malfaisant et de mauvais augure, la pire calamité qu’il ait laissé derrière lui à ses hommes. Il te ravale au rang du chien noir, de l’âne et de la chèvre dont la simple apparition devant le musulman faisant le mouton est motif d’annulation de sa prière.

Juste pour te dire que tu es frappée de malédiction éternelle. 

Si ça ne tenait qu’à lui il t’aurait imposée de te prosterner devant ton homme 5 fois par jour. 

Tu t’obstines à porter ce torchon sur la tête alors que n’es rien pour lui ni pour son Allah non plus. 

Franchement si tu avais un fonds de dignité et de fierté en toi tu devrais cesser de te nourrir d’illusions et de te mentir à toi-même croyant qu’en arborant le symbole de l’exécration et de la haine de soi et de la femme tu penses pouvoir le démentir et pouvoir ainsi avoir grâce à ses yeux.

Que deviendra la France quand elle sera peuplée que d’Africains ?

Ma petite-fille de 4 ans et demi prénommée Angelina m’a demandé :  Papy raconte-moi le monde dans très longtemps.

-Je lui répondis, il sera à la couleur de l’Afrique car là-bas ils font beaucoup de gosses et ici néant. C’est la loi de la nature. Plus tu sèmes plus ça pousse et prolifère et inversement. Regarde toi tu es une fille unique tu serais en Afrique noire tu aurais beaucoup de frères et sœurs et beaucoup de demi-frères et des demi-sœurs. Car en Afrique chez les hommes ont le droit à avoir au de nombreuses épouses. Et si tu étais noire africaine elles seraient des belles-mamans pour toi et tu vivrais avec elles dans la même maison.

-Mais alors papy que deviendra la France quand il y aura beaucoup d’Africains ?

-Elle sera peuplée dans sa majorité de Françafricains qui ressembleront à ta marraine*, lui dis-je.

– Oui papy dans ma classe j’ai beaucoup de camarades très gentils qui ne me ressemblent pas ajoute-t-elle.

-C’est ça l’avenir de l’humanité dont tu es déjà témoin. Dans pas beaucoup de temps elle sera café au lait et après elle foncera au fil du temps pour devenir noire qui est la couleur d’origine de l’humanité. L’homme est né en Afrique et ce n’est qu’un juste retour aux sources et l’homme redeviendra ce qu’il avait été à son apparition.

Plus personne ne dira je suis blanc, je suis noir, je suis jaune, je suis rouge, je suis métis, je suis brun, je suis blond, tout le monde sera noir de peau et c’en sera fini du racisme, conclus-je.

 

Sa marraine est antillaise et ma petite-fille est châtain clair.

Islam et islamisme c’est les mêmes facettes d’une idéologie satanique

Au départ on avait créé une dichotomie stupide entre l’islam et l’islamisme et maintenant nous avons un idlam qui se décline en radical, wahhabite, modéré, salafiste, politique, littéraliste, coraniste, des parents, personnalisé, rigoriste, fondamentliste, intégriste, progressiste, moderniste, et un islamisme radical, fondamentaliste, djihadiste, rigoriste, de quoi perdre son Coran pour un musulman fidèle aux préceptes de l’islam et un islamiste qui applique rigoureusement l’enseignement de l’islam.

La seule différence apparemment entre les deux est que le premier est plus affublé de qualificatifs que le second. Mais pourquoi vouloir distinguer ce qui n’est pas distinguable et qualifier ce qui ne l’est pas ? 

Pourquoi ne pas dire tout simplement que Mahomet n’a laissé derrière lui qu’une une seule « religion » qui s’appelle l’islam si tant est il l’aurait fait, fondée sur un seul message politique imposer le pouvoir de l’islam par le fil de l’épée aux quatre coins du monde et purifier la terre de tous les non-musulmans, ne croire qu’en Allah et en lui- même, organiser sa communauté autour d’une seule nation l’Oumma, il n’a pas prévu le Califat, pour seul référentiel le Coran et la sunna, un seul modèle d’homme c’est lui-même, et un rituel commun à tous ses adeptes. 

Il n’y a pas plus de divisions que de subdivisions, les musulmans donnent l’impression d’avancer en ordres dispersés et qu’ils sont mines par des dissensions internes et des guerres fratricides mais le jour venu ils sauront faire cause commune quand il s’agit de défendre la cause de l’islam car pour eux c’est le graal paradisiaque qui est en jeu et ils ont trop peur de se désolidariser de leurs frères pour ne pas finir en enfer.

Un jour un musulman « modéré » que j’avais aidé dans le passé et qui n’appréciait pas mes critiques publiques de l’islam m’avait dit qu’entre l’islam et moi il n’y a pas photo. Un « modéré » te rejette et un islamiste te crucifie.

Les Occidentaux en proie à la mort inexorable de leur identité

Protéger les marchés de Noël de qui et pourquoi ?  L’ennemi en question n’a plus besoin d’être nommé. Il rôde dans tous les coins de rue, semant la mort quand bon lui semble, il  peut  frapper partout chez soi et dans les églises. On est en sécurité nulle part avec lui. Le plus grand péril de notre temps.

L’Occident imprudent et laxiste à moins qu’il ne soit mû par des motivations inavouées de caractère vénal plutôt que s’en méfier comme de la peste, il a ouvert grandement  ses portes majoritairement aux migrants musulmans au lendemain des indépendances de ses anciennes colonies qu’au point tel qu’il en paye le prix fort.  Il perd son âme, son identité, sa culture, et ne ressemble plus à rien, il est l’ombre de lui-même à cause d’une migration incontrôlée et sauvage portant la couleur d’une  idéologie innommable, nuisible et toxique. Aucun parallèle possible avec le bolchevisme et le nazisme car ces deux idéologies n’ont été que des parenthèses douloureuses dans l’histoire humaine contrairement à l’islam dont la page n’est toujours pas refermée et ça fait 1441 ans que ça dure.

Son nom est synonyme d’effroi et de peur. Le mal absolu que je me garde moi aussi de nommer car rien que le prononcé de son nom peut provoquer chez moi un sentiment de dégoût profond. Il n’y a pas les mots pour le traduire.

Après avoir transformé en champs de ruine des grands empires, réduit à néant tout espoir de résilience et de réveil des consciences chez les peuples tombés entre ses griffes radioactives qui sont, elle est en train de miner lentement et sûrement les fondements humains et civilisationnels des vieilles nations occidentales.

Elles comme tétanisées et inhibées par sa présence. Elles se cachent de lui, n’osent plus célébrer ses fêtes traditionnelles pour ne pas troubler les musulmans dans leurs convictions et de ne pas ainsi ainsi à leur courroux. Mettant un voile sur leur mode de vie et leur culture.

Noël ne doit plus désormais avoir une connotation religieuse et une manifestation du caractère chrétien de leur civilisation car les sociétés occidentales ne le sont que de nom, elles changent en profondeur pour finir par prendre les allures des sociétés islamisées un cimetière pour des morts-vivants.

Les populations occidentales  ne se sentent plus chez elles seulement mais elles doivent faire des concessions à ces femmes et hommes venus d’ailleurs qui regardent le monde à travers la pierre noire de la Ka’aba,  porteurs du pire virus négateur de l’altérité et à la nature incompatible avec le vivre ensemble, la modernité et le ès humain. Vivant depuis trois décennies sous le régime soutenu d’attaques terroristes et de procès en inquisition  pour leurs donneurs d’alerte sur la haute toxicité de l’islam.

Leurs gouvernements devaient le savoir de par leurs histoires coloniales et notamment dans le cas de la France qu’on ouvre pas impunément et sans observer les principes élémentaires de précaution ses portes aux musulmans.  d’une idéologie négationniste, rétrograde, ultra-violente, haineuse, hégémonique, essentialiste, hégémonique, cosmique, impérialiste, obscurantiste, liberticide, conquérante, altérophobe, totalitaire et dont le fondateur caressait le dessein d’exterminer les Juifs jusqu’au dernier.

Malraux disait ne pas nommer le mal c’est aggraver ses effets mais ne pas le nommer c’est nommer le mal par le mal. Il est le mal de notre temps.

Ses propagateurs et leurs idiots de service font croire qu’il n’est pour rien dans les malheurs des siens et des peuples soumis au régime intensif du terrorisme depuis 20 ans et que c’est la faute des grandes puissances qui œuvrent à étouffer le réveil des consciences des peuples.

Ce mal serait donc victime des autres et des enjeux qui le dépassent. Mais l’Occident et le sionisme leurs boucs émissaires favoris n’existaient pas quand il s’était lancé dans l’entreprise la plus dévastatrice, culticide, biblicide, esclavagiste, mémoricide, destructrice de l’histoire humaine.

Tous les pays conquis deviennent des champs de ruine et des rivières de larmes et de sang. Tout s’évapore leurs vestiges et leurs monuments historiques témoins de leur splendeur passée disparaissent de leurs paysages. Plus rien ne peut rappeler aux hommes leur histoire passée, leurs vraies racines à l’image des Nord-Africains qui ont donné à l’église chrétienne 3 Papes avant le Baptême de Clovis ainsi que Saint-Augustin l’un des plus illustres penseurs de la chrétienté. Leur rappeler cette page chrétienne de leur histoire plusieurs fois millénaires est un sacrilège à leurs yeux.

Toutes les grandes civilisations qui ont été contaminées  par ce mal ne sont plus aujourd’hui que l’ombre d’elles-mêmes et des corps sans vie.