Si les noirs musulmans et les Amazighs connaissaient leur vraie histoire seraient-ils encore musulmans ?

Selon l’anthropologue sénégalais Tidiane N’Diaye, les Arabes ont razzié l’Afrique subsaharienne pendant treize siècles sans interruption © DR

Comment les noirs africains et les Amazighens peuvent-ils être si fiers d’afficher leur appartenance à l’islam et qui se veulent de surcroît plus arabes que les arabes eux-mêmes, comme un esclave s’identifiant à son maître tout heureux de porter les chaînes de leur état d’asservissement éternel ?

Ces êtres formatés, lobotomisés, dépouillés de leur âme, endoctrinés et en proie à l’obscurantisme se rendent pas compte qu’en procédant de la sorte  ils absolvent de leurs crimes les négriers et génocidaires arabo-musulmans pour lesquels ils ne leur ont jamais demandé pardon et dont eux mêmes portent encore les séquelles et qui sont la cause première des maux qui les gangrènent et les tourmentent et qui sont autant de freins à leur développement humain et économique.

Les noirs ne savent pas que l’islam avait érigé l’esclavagisme en une monstrueuse institution mercantile pendant 14 siècles qui serait toujours en vigueur dans certains pays musulmans ni le Coran qui autorise  explicitement la traite négrière et la prise d’esclaves comme butin ou rétribution.

Ce noir tant méprisé et discriminé par les arabes du Golf persique et d’Arabie qu’ils appellent Abid, esclaves. Même le grand Ibn Khaldoun y était aussi de sa tirade anti-noire. L’éminent historien médiéval et philosophe social musulman, écrivait : « Les nations nègres sont en règle générale dociles à l’esclavage, parce qu’ils sont des attributs tout à fait voisins à ceux d’animaux stupides. »

Des dizaines de millions de leurs aïeux vendus comme un vulgaire bétail, castrés, massacrés, humiliés, les traitant comme des animaux sauvages, troqués en Inde comme contre les épices.

Une vérité occultée sur laquelle l’islam a mis une véritable chape de plomb au point qu’il a réussi miraculeusement à apparaître comme le grand ami des noirs contrairement au christianisme auquel l’islam a fait porter le chapeau de la traite négrière.

(https://www.youtube.com/watch?v=CWhWQwJI8QE)

Et comme le rappelle Sami Aldeeb en rapportant les propos éclairants de vérité de Tidiane N’DIAYE (musulman) dans son livre « Le Génocide voilé ».

Les Arabes ont réussi de façon stupéfiante à tromper, désinformer, déformer et fausser à la fois la réalité et l’histoire sur une période de près de 14 siècles.

Ce qu’il y a de plus particulièrement tragique, c’est que la plupart des descendants d’esclaves, les Noirs des Amériques dans le monde, et les Noirs d’Afrique descendants d’esclaves, ignorent tout de la vérité.

Avant que la concentration de nos auditeurs ne s’émousse, nous voudrons porter l’affirmation suivante et l’étayer ensuite:

La pire, la plus inhumaine, la plus diabolique institution de la traite négrière fut initiée, définie, perpétrée et mise en œuvre par les arabo-musulmans, aidés par la suite par les noirs convertis à l’Islam.

‘Les Arabes ont razzié l’Afrique subsaharienne pendant treize siècles sans interruption. La plupart des millions d’hommes qu’ils ont déportés ont presque tous disparu du fait des traitements inhumains. Cette douloureuse page de l’histoire des peuples noirs n’est apparemment pas définitivement refermée. La traite négrière a commencé lorsque l’émir et général arabe Abdallah ben Saïd a imposé aux Soudanais un ‘Bakht‘ (accord), conclu en 652, les obligeant à livrer annuellement des centaines d’esclaves. La majorité de ces hommes était prélevée sur les populations du Darfour. Et ce fut le point de départ d’une énorme ponction humaine qui devait s’arrêter officiellement au début du XXe siècle. »

A croire que l’islam a l’art d’effacer de la mémoire humaine les traces de ses crimes. Peu de berbères ou Amazighens sont au fait de l’histoire douloureuse du génocide et de la déportation de leurs peuples durant les 4 premiers siècles de l’invasion arabo-musulmane.du massacre massif de leurs aïeux et de leur déportation dont le chiffre varie entre 300 000 à l 500 000  parmi des enfants en bas âge.

Napoléon disait que l’histoire est une succession de mensonges. Au lieu de démystifier l’islam et ses effets néfastes et dévastateurs sur leur culture millénaire, les Amazighens musulmans préfèrent l’affubler du masque de la paix et de la dignité humaine.

Ce n’est pas leur offense en disant q’un juif ne proclame jamais de son bourreau nazi. Le juif n’a pas entretenu une relation pathologique de maître à l’esclave.  Le juif est un homme de devoir de mémoire, un homme conscient que la perte de son genre culturel  signifie sa propre auto-destruction. Etant instruit de son histoire contrairement à l’africain et l’Amazigh qui sont des êtres sans âme, amnésiques, car incultes et analphabètes, il a pu préserver courageusement son identité contre vents et marées et traverser les houles millénaires des persécutions qui jalonnent sa longue histoire.

En ignorant  leur vraie histoire jugée comme un sacrilège par leurs colonisateurs arabo-musulmans, ils bafouent la mémoire de leurs ancêtres. Ils se voilent la face de peur que le monde ne découvre qu’ils sont le vrai visage de l’infamie. Des êtres dépourvus de dignité humaine et de personnalité. Une identité altérée et niée ne peut contribuer à l’essor des populations noires et amazighens et leur permettre de se projeter dans la modernité.

30 réflexions sur “ Si les noirs musulmans et les Amazighs connaissaient leur vraie histoire seraient-ils encore musulmans ? ”

  1. En France aussi ce phénomène est soigneusement caché. Nous avons deux « africains » qui y travaillent. L’un est un sinistre comique franco-camerounais islamo-compatible qui, depuis qu’il a découvert grâce à ses « frères » de la « nation of islam » que certains juifs essentiellement marranes portugais avaient trempés dans ce commerce, déclare que les juifs avaient le monopole du commerce triangulaire (!). Et l’autre, une sinistre femme politique franco-guyanienne ayant fait passer une loi pour « crime contre l’humanité » uniquement pour la traite transatlantique et donc criminalisant la France, déclare n’avoir pas voulu désespérer les banlieues où des noirs côtoient des arabes et n’a donc pas inclus toutes les traites négrières dans son projet de loi adoptée.

    Voilà où nous en sommes…

    Aimé par 1 personne

    1. Vous avez raison mais Taubira s’en est expliquée en disant qu’elle avait fait voter une loi qui concernait l’histoire de son pays (la France) et que la même démarche devait être menée par les pays arabes. Elle ne pouvait, en effet, faire voter, en France, par des parlementaires français, une loi concernant les crimes commis par les arabes ! Je crois qu’elle a raison. C’est aux nations arabes de prendre conscience et de faire reconnaître chez eux ce crime contre l’humanité, mais nous en sommes loin ! de plus, il y a une religion commune !

      J'aime

      1. Je ne partage pas du tout le point de vue de Lisa.
        Il nous a été dûment exposé que la France, multiculturelle, est aussi une nation musulmane; que l’Islam et le ramadan font partie du patrimoine français, et que quelque 10% des citoyens français sont issus de l’Afrique (du Nord ou Noire) musulmane.
        Il ne faut pas non plus oublier les razzias et rafles de populations sur nos côtes méditerranéennes opérées par les pirates Sarrasins puis Barbaresques au titre du Djihad maritime jusqu’à la fin du XVIIIe siècle; au point par exemple qu’en Corse les populations ont dû déserter les côtes pour se réfugier dans les montagnes, et qu’une région entière de l’île; vidée totalement de sa population emmenée en esclavage; s’appelle encore actuellement le Désert des Agriates.
        La France est donc parfaitement et pleinement concernée par la traite arabo-musulmane, à la fois comme héritière de ses victimes et comme héritière de ses bourreaux.
        La prétendue explication de Taubira pour le pas inclure la traite arabo musulmane dans les crimes commis contre l’humanité est donc parfaitement infondée, ou a plutôt un fondement de discrimination racial – pour ne pas dire raciste – entre les français, car ses propos réels sont ceux-ci et non pas ceux avancés par Lisa : « Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes. » .

        J'aime

  2. pas de date pas de nom vous dites : ni le Coran qui autorise explicitement la traite négrière et la prise d’esclaves comme butin ou rétribution.
    montrez donc ou dans le coran
    que d’affabulation et je rajoutes : selon Waffa Sultan l’islam est une doctrine qui s’impose par la force c’est selon par contre la religion catholique elle a été imposé les croisades ya des noms des dates je peux vous les cités mais vous ne liriez que ce qui vous interesse article bete
    suffit pas d’aligner des mots pour en faire un fait veridique

    Aimé par 1 personne

    1. c’est moi qui ai faire dire à Mahomet le violeur des femmes captives ce que vous ne supportez pas lire:
      Comme exemple, on peut citer le célèbre verset 3 de la sourate Les Femmes, à travers lequel, le coran autorise la polygamie et à défaut de pouvoir être polygame, il autorise la baise des esclaves :
      « Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou [contentez-vous sexuellement] des esclaves que vous possédez. »

      Et on trouve une confirmation du verset précédent à travers le 24ème de la même sourate (Les Femmes):
      « […] et, [vous sont interdites] par les femmes, les mariées, sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. »

      J'aime

    2. Les Croisades n’ont jamais eu pour but d’imposer la religion chrétienne !!!!

      Elles avaient pour but de reconquerir des lieux saints chrétiens occupés par les musulmans dans des régions précédemment christianisées.

      J'aime

  3. Vous avez beaucoup de lacunes historique à ce qu`il parait! La haine a poussé cet article à semer la division entre les humains. Je vous conseillerais de faire une recherche plus approfondit avant de se lancer à écrire un peu de vérité et un peu de mensonge.

    Aimé par 1 personne

  4. Un petit élément d’histoire que les Amazighs devraient méditer. Dans Al-Andalus ils étaient des musulmans de seconde zone auxquels les Arabes voulaient même imposer le paiement de la Jizyah. Bien sûr ils étaient écartés des postes de responsabilité et pendant que l’élite arabe goûtait aux douceurs de l’Andalousie eux qui devaient aller monter la garde dans les forteresses de la Mancha par -10 ou -15. Les hivers sont rudes sur le plateau. L’histoire de l’Al Andalus est constellée de révoltes des berbères réclamant l’égalité avec les Arabes. Ce sont ces révoltes qui ont permis à ce qui, était une rébellion de deux ou trois cents hommes tout au plus de fonder le Royaume des Asturies pour finir para libérer l’Espagne et le Portugal. La Reconquista n’a été possible qu’a cause du racisme arabe.. Et les Amazighs de continuer à se prosterner, à remplir les poches (Hadj) voire mourir pour leurs oppresseurs!

    Aimé par 1 personne

    1. Je voudrais voir un jour un critique français, au lieu de s’occuper de nos concitoyens au présent et dans l’histoire, je voudrais le voir chialer parce que les Francs l’avaient emporté sur les Gaulois et qu’aujourd’hui tout le monde est français. Le monde entier dans l’antiquité était dans une névrose guerrière non stop, et il fallait toujours que l’un des protagonistes l’emporte sur l’autre et applique sa langue, sa civilisation et tout le mode de vie qui s’ensuit .. Aujourd’hui nous avons d’autres problèmes que de divisfer les nations, laissons cela à ceux qui ont des amertumes pour avoir perdu.leur impact sur telle ou telle nation .. Amazigh, arabe, punique, Carthaginois, moi je veux seulement vivre ma vie dans le bonheur et la plénitude appelez moi, comme vous voulez.. …

      J'aime

      1. Lella, les Francs ne l’ont pas emporté sur les Gaulois, ou plutôt les Gallo-Romains : ce sont les Francs qui se sont Gallo-Romanisés au point de perdre leur langue, le francique, ancêtre du Hollandais, pour adopter le latin, ancêtre du français, et de perdre leur religion, pour se christianiser en 498 avec le baptême de Clovis. Les Francs, qui constituaient le petit royaume de Tournai, tributaire et allié de Rome, étaient déjà largement romanisés ainsi qu’en atteste la tombe de Childéric, père de Clovis, à Tournai. La prise du pouvoir en Gaule par Clovis, qui était déjà général au service des Romains, est apparue à l’époque comme une querelle de palais, sans avoir le retentissement qui lui sera donné plus tard, surtout dû à sa conversion au christianisme. D’ailleurs Constantinople le nomma aussitôt Patrice des Gaules, c’est à dire gouverneur des Gaules, (un peu comme le Bey par rapport au Sultan ottoman) et lui envoya la cape teintée de pourpre patricienne à titre d’insigne de ses fonctions. Tous les rois de sa dynastie et du début de la dynastie Carolingienne demeurèrent ainsi vassaux de Constantinople, jusqu’à la rupture d’avec celle-ci prononcée par Charlemagne et le Pape Léon III lors de son sacre à Rome en qualité d’Empereur d’Occident le 25 décembre de l’an 800.

        Quant aux Gaulois, ils s’étaient romanisés bien avant la conquête de la Gaule par César, ainsi qu’en attestent les monnaies de Vercingétorix, monnaies « à la romaine » où celui-ci apparaît tout à fait « Romain », sans barbe ni moustache, mais avec cheveux courts, diadème, et inscription en caractère latin. Ils avaient déjà en fait été hellénisés progressivement depuis plusieurs siècles au contact des grecs qui avaient installé des ports à Massilia (Marseille) au VIe siècle avant JC , Nikaïa (Nice) vers 350 avant JC et Agathè (Agde) vers 525 avant JC.

        J'aime

      2. @Leila Manai, je vous répondrais simplement qu’un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir……..c’est votre problème si votre propre histoire ne vous intéresse pas; ne critiquez pas ceux qui cherchent leurs origines; c’est un besoin vital, comme les enfants abandonnés à leur naissance qui recherchent leurs parents biologiques, vous comprenez ? c’est la différence entre les êtres humains et les chiens !

        J'aime

  5. Merci pour ce cours d histoire inconnu chez nous (Québec) enfin … pour ceux et celles ne s intéressant pas à l histoire … cependant étant donné ce qui se passe présentement en Europe, il nous est préférable de s informer afin de ne pas se faire embarquer par de fausses histoires… Les bibliothèques sont aussi bien de mise … Merci à vous tous ….

    J'aime

  6. Et pendant ce temps, on cite Napoléon, un être ignoble qui a eu le culot de rétablir un esclavage déjà aboli dans certaines anciennes colonies françaises.. Et on oublie que beaucoup de ces peuples déportés qui étaient musulmans de bases ont subi un endoctrinement forcé et violent au christianisme.. Les traites d’esclaves commises par les européens et les arabes sont différentes.. Toutes les deux sont des crimes.. Il n’y a pas non plus de comparaison avec ce que le peuple juif à traverser… L’auteur semble avoir assez de jugeote pour des recherches pour son article, mais pas assez pour éviter les amalgames… De plus, actuellement, tout ce qu’il reste est un devoir de mémoire.. Nous ne pouvons pas ramener tous les coupables pour leur faire un procès.. Connaitre son histoire est important, s’y noyer est stupide.. Il nous faut regarder de l’avant pour que nos enfants héritent d’un monde meilleur que celui qui nous a été légué…

    Aimé par 1 personne

    1. Grégory Céleste, le devoir de mémoire est suffisamment important pour ne pas falsifier cette mémoire pour les besoins de l’excécration.

      L’esclavage antique et immémorial avait progressivement disparu d’Europe avec sa christianisation, et l’on cite en repère habituellement à cet égard les édits de la reine Bathilde au VIIe siècle comme point de départ des prohibitions étatiques intra-européennes de l’esclavage.

      Il réapparaît dans les colonies d’Amérique avec la traite Occidentale. Celle-ci a débuté au XVIe siècle et a essentiellementt eu lieu au XVIIe et surtout au XVIIIe siècle. Elle a eu pour objet la fourniture de main d’oeuvre (Tabac au XVIIe s., Canne à sucre et coton au XVIIIe s.) aux Amériques dont la population avait catastrophiquement décliné suite à la conquête et au choc bactérien et viral en résultant.

      Bien que l’esclavage ait été condamné à plusieurs reprises par la Papauté, les nations occidentales allèrent de manière croissante à la soupe : initialement, des contrebandiers portugais et les nations protestantes (Angleterre, Hollande,..) non tenues par les édits Pontificaux, puis les nations catholiques, notamment la France qui, dans la concurrence sucrière féroce, couvrit et consacra la chose avec le Code Noir à la fin du XVIIE s.

      Les esclaves étaient acheté sur les côtes ouest de l’Afrique. Il n’y avait pas ou quasiment pas d’esclaves musulmans vendu à la Traite occidentale : au contraire, les esclaves étaient achetés à des marchands musulmans de la côte du Sénégal (Gorée) qui les avaient razziés parmi les populations animistes de l’intérieur, et parfois acheminés depuis les centres de traite musulmane, tels que Tombouctou, qui irriguaient tant la traite Orientale, notamment via Zanzibar, que la traite Trans-Saharienne à destination de l’Afique du Nord, du Soudan et de l’Egypte, et que la traite Ocidentale. Il y eu aussi des royaumes côtiers africains non musulmans plus au sud , tel le Bénin, qui capturaient et vendaient des esclaves africains animistes, la société africaine étant elle-même profondément esclavagiste.

      La christianisation des esclaves n’était pas violente mais bien plutôt sommaire et purement déclarative. Il en est résulté un syncrétisme marqué avec l’animisme originel, à l’origine du vaudou.

      Mais précisément, au sein des nations européennes, la Traite et l’esclavage suscitèrent simultanément la réprobation et la condamnation, au nom d’abord des principes chrétiens, puis par l’évolution de ces derniers vers l’humanisme et l’Esprit des Lumières. Ainsi l’abolitionnisme anti-esclavagiste a crû en proportion de la Traite pour culminer au XVIIIe siècle et conduire à l’interdiction de celle-ci ainsi qu’à l’abolition de l’esclavage. Et ce furent ces nations européennes qui mirent pour la première fois dans l’histoire de l’humanité un terme à cette plaie millénaire et qui imposèrent – parfois par la force – l’abolition de l’esclavage au reste du monde.

      J'aime

  7. L’humain, dans son évolution, est parti d’une liberté à la force de ses bras ! et des atrocités ont été commises par tous à toutes les époques. Même que de nos jours (droit de l’homme !) ont en voie de plus belles ! Une réconciliation des peuples est certes nécessaire mais loin de toute manipulation d’intérêt sectaires ..

    J'aime

    1. n’oublions pas tous les autres peuples , dont les Perses (Iran actuelle) dont la formidable culture ancienne ainsi que et leur histoire furent délibérément détruites, de même que font actuellement les Talibans et le Daech ( Palmira… etc )) .

      J'aime

  8. Il faudrait aussi accepter l’adn ancestral (Wikipédia haplogroupe, eupedia haplogroup) où l’on apprend que l’on est de la lignée paternelle si l’on est un homme, et de la lignée maternelle si l’on est une femme. Aujourd’hui nous en sommes à une trentaine d’haplogroupe, dont le classement le plus simple est celui des lettres de l’alphabet A, B,…, Z,…
    Je suis R1b1b2… blanc et européen, c’est génétique je suis donc un celte, d’autres sont du même haplogroupe, mais sont noirs, asiatiques, proche-orientaux, etc…. c’est ainsi. La création est permanente, l’évolution c’est la différenciation, le fait de ne pas se ressembler. Il n’y a pas de mélange, juste la perpétuation de la lignée paternelle ou maternelle, ou bien alors création, évolution de ces lignées, en sous-clade du clade (haplogroupe), ou un nouveau clade, un nouvel haplogroupe.
    Les sémitiques et sémites sont e1b1b1 (Einstein, Mandela, Hitler, un certain nombre de maghrébin), I aryen, J (J2 hébreux sémites, et J1 sémitiques). Le sous-clade arabe est un sous-clade de J1 qui vient après les J2 hébreux sémites, les I aryens, et les e1b1b1…
    Il n’y a donc dans l’antiracisme des politiques, du vivre ensemble, du pas de race, qu’un génocide, et des génocidaires comme Hollande Belkacem, Taubira donc des racistes bel et bien enracinés et ce depuis près de 40 ans en France (inutile de parler des autres pays puisque c’est la même idéologie ). De plus ces Hollande Sarkozy Chirac Mitterrand etc.. sont des sans honneurs qui veulent faire croire à d’autres qu’ils ont le mérite et le droit d’être français, et plus français que les français (histoire de Coluche sur la lessive) donc ils font perdre leur honneur à ces étrangers qui seront toujours des étrangers jusqu’à leur mort, parce que l’on ne devient pas français avec un héritage autre que celui de ses ancêtres, et que cela prend du temps, beaucoup de temps. Un petit nombre d’étrangers auraient trouver en France alors un espace plus facile à vivre qu’un nombre plus grand servant à faire la guerre raciale. Se demander pourquoi les français n’ont pas tués tous ces étrangers avec des armes que l’on ne connaît pas encore (!)…. Parce que c’est la guerre raciale des sans-honneurs Hollande Walls Belkacem Chirac…. c’est eux les criminels les génocidaires et l’on doit les juger pour génocides et complicités de génocides… pour s’en tirer… et ensuite aussi chacun chez soi pour vivre sur la même planète et ce dans la coopération, après avoir aussi fait condamner l’économie moderne pour cupidité avidité autre crime contre l’humanité, et l’on verrait alors se lever un nouveau jour sur la Terre… sans quoi le XXIème siècle est celui des génocides, je dis bien des génocides. Y’en a des européens blancs et autres non européens qui pensent pouvoir ne réaliser qu’un génocide celui des peuples européens mais cela entrainera le génocide des autres peuples… radicalement, la roue de la fortune n’a ni dieu ni maitre que des esclaves et des misérables porteurs d’ordre, et D… n’a rien à voir là dedans dans le fait de vouloir génocider, sa création, qui est permanente de partout comme dans l’univers et autres… ce ne sont donc que des blasphèmes….

    J'aime

  9. Alain de Boysson ne confondez pas la servitude des captifs de guerre claniques intraafricaines à l’esclavage. Quand vous dites que les sociétés Africaines étaient esclavagistes, ou sont vos preuves quand vous affirmez que dans toute l’Afrique l’esclavage était pratiqué ? Il était pratiqué ou ? Comment ? Avant ou après l’arrivée des envahisseurs Arabes et Occidentaux ?

    J'aime

    1. Sur l’esclavage en Afrique Subsaharienne non-musulmane, l’article suivant de Wikipédia donne des indications intéressantes, ainsi que sur les ouvrages invoqués.

      Il semble bien que l’esclavage ait dépassé le simple stade des guerriers vaincus et non immolés pour s’étendre à tout le moins à la population du village assailli.
      .

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s